Guide à l’intention des parents

Trouver l’équilibre entre le soutien parental offert à votre jeune et sa responsabilisation à l’égard de ses études n’est pas toujours facile. Votre rôle de parent est pourtant essentiel, particulièrement lors de la transition du secondaire vers le collégial.

Source : Merci au Cégep de l’Outaouais de partager avec nous certains contenus du Guide à l’intention des parents de jeunes inscrits au cégep – Table Éducation Outaouais

Mon rôle en tant que parent

Modifié le 2021-01-12 15:37:00 Signet

Bien qu’il prenne son envol et développe son autonomie, votre jeune sera reconnaissant que vous vous intéressiez à lui, à ce qu’il fait, à ce qu’il apprend. Le regard bienveillant que vous porterez à sa nouvelle vie de collégien l’encouragera à s’engager dans son nouveau projet d’études.

Oui, il est temps de se placer un peu en retrait comme parent, mais sachez que votre présence discrète sera des plus utiles pour soutenir la persévérance de votre jeune.

  • Continuez de lui manifester de l’amour et de la confiance;
  • Accompagnez-le dans ses démarches et offrez-lui du soutien;
  • Maintenez un dialogue ouvert sans juger ses choix de programme et de vie;
  • Fixez certaines limites au regard des comportements que vous attendez de sa part.

Son bien-être et sa réussite vous tiennent à cœur? Vous trouverez ici plusieurs réponses à vos questions.

Préparer l’entrée au cégep

Récent

Modifié le 2021-01-28 14:59:00 Signet

Encouragez votre jeune à se préparer à cette transition importante. Pour ce faire, il peut consulter le site Web de son futur cégep (notamment les sections Ton entrée au cégep, À quoi t’attendre et le Guide de l’étudiant(e), conçues spécifiquement pour répondre à ses questions).

Il existe aussi des livres et des logiciels très intéressants pour se préparer au cégep et pour aider à la réussite des études collégiales. Pourquoi ne pas en faire cadeau à votre jeune? C’est une belle manière de l’outiller pour cette prochaine étape de son cheminement scolaire.

Voici quelques suggestions :

Par ailleurs, un dictionnaire, une grammaire et un outil de conjugaison récents sont également des alliés importants pour la réussite des travaux écrits au cégep.

Le passage au collégial

Modifié le 2021-01-12 15:37:00 Signet

Au secondaire, l’élève se retrouve dans un environnement structurant et réglementé où la prise en charge est en grande partie assumée par l’école. Au collégial, l’étudiante ou étudiant doit se prendre en charge, faire preuve d’initiative et développer son autonomie. Derrière l’apparence de grande liberté, il y a de nouvelles responsabilités : gérer son agenda, rencontrer les enseignantes et les enseignants en dehors des cours, prendre l’initiative de recourir aux ressources, etc. Les études collégiales sont exigeantes et nécessitent de s’y investir sérieusement dès le début de chaque trimestre.

Les cours au collégial s’étalent sur quinze semaines, ce qui est nettement plus court qu’une année scolaire. L’étudiante ou l’étudiant doit se mettre au travail dès le premier jour de la première semaine pour éviter de prendre un retard qui pourrait être lourd de conséquences par la suite.

Prenez quelques minutes avec votre jeune pour visionner ces vidéos et constater que les différences entre le secondaire et le collégial sont nombreuses et très significatives. Mieux vaut s’y préparer!

À quoi t’attendre
Petit guide du passage au collégial

Le diplôme d’études collégiales (DEC) préuniversitaire est d’une durée de 2 ans et mène ensuite vers les études universitaires. Il comprend 14 cours de formation générale (français, philosophie, éducation physique, anglais, cours complémentaires) et 15 à 20 cours de formation spécifique.

Le DEC technique dure 3 ans. Il comprend 14 cours de formation générale et 20 à 30 cours de formation spécifique propre au domaine d’études. À la suite de l’obtention du diplôme, l’étudiante ou l’étudiant intègre le marché du travail ou poursuit vers un cheminement universitaire.

L’accès au dossier scolaire

Récent

Modifié le 2021-01-12 15:37:00 Signet

Conformément à la Loi sur l’accès aux documents des organismes publics et sur la protection des renseignements personnels, un cégep ne peut pas fournir à un parent des renseignements au sujet d’une étudiante ou d’un étudiant, à moins que ce dernier ou cette dernière ne soit mineur ou n’ait signé une déclaration de consentement.

Cela signifie que, dès que l’étudiante ou l’étudiant est majeur, le cégep ne peut pas fournir au parent des informations quant à son parcours scolaire ou ses expériences et son vécu au cégep : présence ou non à un cours, statut temps complet ou temps partiel, résultats d’examens, etc.

Le cégep correspond au passage de l’adolescence à la vie d’un jeune adulte et à l’apprentissage de l’autonomie. Cela implique une adaptation pour le jeune et pour le parent. Gardez le dialogue ouvert, évitez les questions uniquement axées sur la performance et les résultats et soyez réceptifs aux partages de votre jeune.

Frais, budget et aide financière

Récent

Modifié le 2021-01-12 15:37:00 Signet

Le coût des études collégiales est très variable et dépend beaucoup de l’endroit où votre jeune va se loger (résidence familiale, résidences étudiantes, parenté, appartement). Le programme choisi, le style de vie, le mode de transport et le choix des produits de consommation sont d’autres facteurs qui influencent énormément les coûts reliés aux études.

Le site de l’Autorité des marchés financiers offre un simulateur en ligne pour monter un budget mensuel simple et adapté aux étudiants.

En tant que parent, vous pouvez :

  • Aider votre jeune à bien préparer et gérer son budget avant même la rentrée;
  • L’encourager à consulter le service d’Aide financière du Cégep pour obtenir des renseignements exacts et des conseils avisés;
  • Vous assurer qu’il évite le plus possible l’endettement (carte de crédit ou marge de crédit, forfait de téléphonie, etc.).

Horaire et résultats via le portail

Modifié le 2021-01-12 15:37:00 Signet

Votre jeune a accès à un portail en ligne nommé Omnivox. Il doit y accéder par ordinateur ou sur son téléphone dès qu’il reçoit sa lettre d’admission au Cégep.

C’est là que doit être récupéré son horaire avant le début du trimestre. Il peut également y consulter ses résultats d’évaluation accumulés tout au long de la session ainsi que ses résultats finaux. De plus, votre jeune a accès à un espace virtuel dans lequel les enseignantes et les enseignants déposent des notes de cours, des corrigés et d’autres documents utiles aux cours. Le cégep y partage également une foule d’informations pertinentes chaque semaine.

Votre jeune peut aussi, par l’intermédiaire du service de messagerie MIO, communiquer avec toutes ses enseignantes et tous ses enseignants, en plus de recevoir les informations importantes du Cégep.

L’horaire varie énormément d’une étudiante ou d’un étudiant à l’autre, même au sein d’un même programme. L’horaire contient typiquement de 5 à 9 cours, répartis sur les 5 jours de la semaine, entre 8 h et 18 h. Chaque cours ou chaque laboratoire peut durer de 1 à 4 heures (avec des pauses toutes les 50 minutes environ). Il peut y avoir des périodes de battement plus ou moins longues entre chaque cours. Un exemple d’horaire typique est proposé sur la page de chaque programme.

Certaines journées peuvent être très chargées alors que d’autres, non. Il faut donc développer de bonnes aptitudes pour gérer son temps, ses cours, ses pauses, ses heures d’études, son transport, ses heures de travail rémunéré, ses activités sociales, son sommeil et sa santé.

Alors, comme parent, vous pouvez :

  • Encourager votre jeune à consulter régulièrement Omnivox et ses MIO;
  • Valider avec votre jeune la manière dont il va gérer son temps dans ce nouvel environnement;
  • Confirmer sa compréhension de la pondération de chaque cours qui indique le nombre d’heures d’études requis par semaine.

Présence aux cours, absence, annulation ou abandon de cours

Récent

Modifié le 2021-01-18 15:51:00 Signet

Bien que la présence aux cours ne soit pas « obligatoire », le Règlement sur le régime d’études collégiales (RREC), commun à l’ensemble des cégeps, donne à l’étudiante ou à l’étudiant la responsabilité d’assister et de participer activement à tous ses cours. L’assiduité aux cours est l’un des comportements importants que chacune et chacun doit apprendre.

Si une étudiante ou un étudiant doit s’absenter à un cours pour une raison importante, il en va de sa responsabilité de prévenir son enseignante ou son enseignant, de s’informer auprès de ses pairs et de reprendre les travaux et les lectures manqués.

Dans le cas d’une absence de plus de 3 jours, l’étudiante ou l’étudiant doit entrer en contact avec une aide pédagogique individuelle (API) pour l’informer de son absence et voir à établir un plan pour la reprise des cours manqués.

Attention, des vacances à l’extérieur ou des heures de travail rémunéré ne sont pas des raisons acceptables pour motiver une absence. De plus, une absence à une évaluation entraînera la note 0. Si l’enseignante ou l’enseignant accepte la justification d’une absence, une reprise d’une évaluation manquée peut être accordée à l’étudiante ou à l’étudiant.

Alors, comme parent, vous pouvez :

  • Conscientiser votre jeune à l’importance d’assister à tous ses cours;
  • Vous assurer qu’il comprend les conséquences de prendre des vacances durant la session.

Dans les premières semaines, plusieurs étudiantes et étudiants peuvent être tentés de laisser tomber un ou des cours. Attention de ne pas confondre « abandonner » un cours avec « annuler » un cours.

Abandonner un cours signifie arrêter de le suivre sans en informer correctement le cégep, ce qui se traduit par un échec au dossier. C’est une erreur à ne pas commettre!

Annuler un cours (retrait de cours) est possible. La date limite de retrait de cours doit toutefois être respectée pour éviter la mention d’échec au dossier.

Ces réflexions gagneront à être partagées avec une aide pédagogique individuelle (API), qui saura guider votre jeune vers une décision éclairée.

Sachez aussi que le plan de cours est le contrat qui lie l’étudiante ou l’étudiant avec son enseignante ou son enseignant, et ce, pour chacun des cours suivis. Chaque plan de cours est présenté et expliqué en début de trimestre. Il est donc nécessaire que votre jeune consulte ses plans de cours, prenne note des contenus qui seront abordés, des activités pédagogiques à venir, des évaluations prévues et de leur pondération, etc. Le plan de cours soulignera aussi l’importance particulière accordée à la présentation et à la qualité du français dans les travaux de niveau collégial.

L’étudiante ou l’étudiant doit envoyer un MIO (messagerie interne Omnivox) à chacune de ses enseignantes et à chacun de ses enseignants pour les informer de sa situation et prendre des ententes avec eux pour la poursuite de ses cours.

Si l’étudiante ou l’étudiant est absent pour une période plus longue que trois jours, elle ou il doit communiquer avec son API pour trouver des solutions pédagogiques adaptées à sa situation. Un billet médical pourrait être exigé.

Dans le cas où votre jeune est dans l’incapacité d’effectuer les démarches lui-même, il est conseillé aux parents de communiquer avec l’API responsable de son programme.

Ressources d’aide

Modifié le 2021-01-12 15:37:00 Signet

Pour certaines et certains, il est difficile de demander de l’aide, mais cela fait partie de la vie étudiante que de reconnaître ses limites. Il appartient à l’étudiante ou à l’étudiant d’aller demander de l’aide quand il en ressent le besoin.

Consulter le Guide de l’étudiant(e) peut être une bonne démarche pour connaître toutes les ressources disponibles au Cégep.

Le Collège de Rimouski propose également à sa communauté étudiante un outil innovant d’information et de soutien psychosocial : ALI le robot. Celui-ci peut être téléchargé sur l’App Store ou le Google Play. Il s’agit d’une bonne source d’information pour connaître les ressources du milieu d’études et pour découvrir des trucs et astuces pour s’adapter au collégial.

Vous sentez que votre jeune vit des difficultés? Vous le trouvez stressé ou déprimé? Son comportement est différent, mais il ne veut pas vous parler? Le Service d’aide psychosociale pourrait le soutenir.

Si votre jeune à un diagnostic confirmant un trouble d’apprentissage (TDA/H, dyslexie, etc.), une limitation fonctionnelle, un trouble neurologique (traumatisme crânien, dyspraxie, etc.), une problématique de santé mentale ou un autre handicap, les Services adaptés sauront l’aider.

Il est important que l’étudiante ou l’étudiant déclare sa situation particulière le plus rapidement possible. Une conseillère professionnelle évaluera ses besoins et effectuera les démarches nécessaires pour lui faire bénéficier des services auxquels elle ou il a droit.

Cheminement et orientation

Récent

Modifié le 2021-01-12 15:37:00 Signet

Le cégep correspond à une phase d’exploration et de confirmation du choix de carrière. Plusieurs programmes peuvent amener votre jeune à se réaliser pleinement sur le plan professionnel. Rares sont les gens qui cultivent un seul intérêt et rares sont ceux qui occuperont un seul emploi au cours de leur vie.

Changer de programme ne doit pas être perçu comme un constat d’échec (même si des échecs dans certains cours ont pu contribuer au changement). C’est une occasion de clarifier ce que le jeune veut faire et se sent capable de réaliser. Il est essentiel que cette période devienne une occasion de questionnement pour un nouveau départ.

Votre jeune se questionne quant à son cheminement scolaire et son orientation professionnelle? Plusieurs ressources sont disponibles pour l’accompagner et l’aider à éclairer ses choix :

En tant que parent, n’hésitez pas à partager vos réflexions avec votre jeune. Vous connaissez ses forces, ses intérêts, ses valeurs et ses défis. Cela pourrait l’aider à identifier un programme qui lui correspond bien.

La page Espace Parents s’avère également une bonne source d’information pour vous.

La cote de rendement au collégial (la cote R) est souvent une source de stress pour l’étudiante ou étudiant qui souhaite être admis dans un programme universitaire où le nombre de places est limité. Cela dit, il existe une multitude de cheminements universitaires ou autres où la cote R n’a une importance que très secondaire. Encore une fois, le service d’orientation sera un allié pour informer l’étudiante ou l’étudiant à ce sujet.

Équilibre et motivation

Récent

Modifié le 2021-01-12 15:37:00 Signet

Trouver l’équilibre

Plusieurs nouveaux cégépiens et cégépiennes conservent les comportements acquis au secondaire, qui permettaient à certains de réussir sans trop faire de travaux à l’extérieur des cours. Attention! Ce n’est pas pour rien que le collégial fait partie de l’enseignement supérieur : les exigences y sont nettement plus élevées!

Pour gérer son temps, votre jeune devra jongler avec l’ensemble des facettes de sa nouvelle vie et trouver un équilibre sain entre les heures :
de cours;

  • dédiées aux travaux et à la préparation d’examens;
  • consacrées au transport;
  • de travail rémunéré;
  • passées dans les activités parascolaires (sport, activités culturelles, etc.);
  • accordées aux amis et aux amours;
  • passées sur les réseaux sociaux ou sur les jeux en ligne;
  • de sommeil!

Alors, comme parent, vous pouvez :

  • Demandez à votre jeune une copie de son horaire. Vous démontrerez ainsi un intérêt pour ses études;
  • Aidez votre jeune, si nécessaire, à y ajouter toutes ses autres activités (études, travail, vie sociale, etc.) afin d’avoir un portrait exact d’une semaine typique;
  • Aidez votre jeune à comprendre que son engagement et son implication dans les activités du Cégep peuvent contribuer à sa réussite.

Soulignons que les étudiantes et les étudiants qui obtiennent les meilleurs résultats scolaires au collégial sont celles et ceux qui consacrent moins de 15 heures par semaine à un travail rémunéré.

Maintenir la motivation

Le soutien des parents est un facteur important contribuant à la persévérance et à la réussite des études. Or, comme parent, il n’est pas toujours évident de savoir quand et comment jouer un rôle d’aide et de motivation.

Généralement, les premiers indices de démotivation chez l’étudiante ou l’étudiant surviennent lorsqu’elle ou qu’il prend du retard dans ses travaux et que la charge de travail commence à peser lourd sur ses épaules. La période entourant la semaine de mise à jour et les trois ou quatre dernières semaines du trimestre sont habituellement les deux moments critiques où la motivation est mise à l’épreuve.

Mais quels sont les indices de la démotivation? Notons :

  • des absences aux cours;
  • un découragement général;
  • des excuses pour ne pas faire ses devoirs;
  • de la fatigue;
  • du désintéressement.

Certains jeunes vont cesser de parler avec leurs parents de leurs études ou vont remettre carrément en question leur intérêt à continuer.

C’est alors que votre rôle de parent prend toute son importance. De l’écoute, de l’encouragement et des pistes de solution sont souvent un bon début pour redonner de l’énergie à votre jeune.

Alors, comme parent, vous pouvez :

  • Assurer une vigilance quant à la motivation de votre jeune et rester prêt à l’encourager;
  • Le rassurer en lui rappelant qu’il est normal de vivre des moments où la motivation est en baisse et qu’on ne peut pas toujours être motivé à fond pour tout. Il convient toutefois de garder le rythme, un peu comme on le fait pour un entraînement physique.

Une bonne manière pour garder sa motivation consiste à établir un rythme de vie et une routine bien équilibrés.

Le Cégep dispose aussi de ressources variées d’aide à la réussite et de centres d’aide spécialisés visant à soutenir les étudiantes et les étudiants dans leur cheminement scolaire.

S’impliquer dans une activité peut aussi contribuer à motiver votre jeune en lui procurant un espace de plus pour son épanouissement personnel, tout en augmentant le sentiment d’appartenance à sa communauté collégiale. En ce sens, l’équipe de la Vie étudiante propose une panoplie d’activités pour créer des liens avec d’autres étudiantes et étudiants, développer des passions et exercer son leadership.