Communiqués de presse

Un projet de formation pédagogique pour le personnel enseignant du Collège de la Sainte-Famille des Gonaïves en Haïti

Malgré la crise sanitaire en cours, qui limite considérablement les initiatives de collaboration internationale ou les expériences de mobilité à l’étranger pour la communauté collégiale rimouskoise, le Cégep de Rimouski a réussi à poursuivre un projet pédagogique avec le Collège de la Sainte-Famille des Gonaïves (CSF), en Haïti.

En 2018, une délégation du Cégep de Rimouski s’était rendue au CSF pour faire l’analyse des besoins de perfectionnement des enseignantes et des enseignants, notamment celles et ceux qui étaient sur le point d’implanter l’approche par compétences au secondaire. Annie-Claude Prud’homme, conseillère pédagogique au Cégep, avait alors offert une première formation sur l’approche par compétences au personnel du secondaire. Il était prévu qu’une nouvelle délégation se rende au CSF en 2019 pour poursuivre la formation, mais le contexte social et politique à Haïti a fait en sorte que la mission a dû être annulée. En 2020, considérant la situation encore instable à Haïti et le contexte de pandémie mondiale, il fut proposé de poursuivre le projet à distance, sur Zoom, en étroite collaboration avec le coordonnateur pédagogique du CSF, Jean Noé Alcéus, de manière à s’adapter le plus possible au contexte haïtien. En février dernier, une formation de deux jours en mode synchrone a donc été offerte à deux groupes de vingt enseignantes et enseignants du CSF pour soutenir le développement de leurs compétences, principalement pour « concevoir des situations d’enseignement-apprentissage pour les contenus à faire apprendre, et ce, en fonction des élèves concernés et des objectifs du programme de formation ».

La formation a inclus, en alternance, des présentations magistrales, des exposés interactifs, des exercices pratiques à faire en sous-groupe à partir de plans de cours et de plans de leçons, et des périodes d’échanges en groupe. Des enseignantes et des enseignants du Cégep de Rimouski des mêmes disciplines que celles et ceux d’Haïti ont été invités à participer à des périodes quotidiennes d’échanges sur Zoom. Des personnes de contextes très différents ont donc réfléchi ensemble à des questions pédagogiques et didactiques, ce qui a donné lieu à des ponts interculturels, interdisciplinaires et intergénérationnels intéressants.

À gauche, un des groupes d’enseignantes et d’enseignants à Haïti et, à droite, une partie des intervenants impliqués au Cégep de Rimouski, toutes et tous en séance de travail virtuel (de gauche à droite : Annie-Claude Prud’homme, Barbara Hébert, Jérôme Bossé, Geneviève Lavoie, Caroline Dupont, Caroline Laberge et Gabrielle Thibeaul t-Brisson).

Cérémonie de remise de certificats

Le 10 avril, dans le cadre d’une cérémonie officielle, quarante enseignantes et enseignants du CSF ont reçu de la part de leur directeur général, Père Gérard Dormevil, un certificat attestant de leur participation.

Les enseignantes et les enseignants ayant fait la formation ont été nombreux à souligner la richesse des échanges avec le personnel enseignant du Cégep : « C’est l’échange de nos expériences avec les autres enseignants qui nous a aidés à améliorer notre façon de faire ». Selon le coordonnateur pédagogique du CSF, M. Alcéus : « Nous avons constaté que tout est possible et qu’il faut toujours tenter, essayer! Peu importe les circonstances, on peut faire quelque chose avec nos limites et nos capacités ». Au départ, M. Alcéus avait des réserves par rapport à la formule à distance sur Zoom, il l’a finalement trouvée excellente, tout comme les enseignantes et les enseignants qui ont été surpris de l’efficacité de celle-ci.

Photo prise lors de la cérémonie de remise des certificats, le 11 avril 2021, au CSF des Gonaïves. Tout le personnel enseignant concerné n’a pu être présent pour la photo. Jean Noé Alcéus se trouve à l’extrémité gauche de la deuxième rangée, et Père Gérard Dormevil, à l’extrémité droite de la 2e rangée.

Quant aux échanges entre les enseignantes et les enseignants du Cégep et d’Haïti, ils ont permis d’aborder de grandes questions qui touchent à l’essence même de l’apprentissage, de l’école, de la relation pédagogique, et même de l’histoire des Amériques. « J’avais lu à propos des limites du système d’éducation en majorité privé dont l’accès est réservé aux familles qui peuvent payer uniforme et matériel scolaire. Je savais que la profession enseignante est peu valorisée à Haïti et qu’elle est sous-payée […]. Pourtant j’ai découvert au CSF une équipe préoccupée par la formation de son personnel, soucieuse de répondre à ses réels besoins, et plusieurs enseignantes et enseignants vifs d’esprit, attentifs au bien-être de leurs élèves, informés des approches pédagogiques récentes, conscients de leurs limites personnelles et motivés à en savoir plus. Ce ne sont pas des “vendeurs d’heures” que j’ai rencontrés, comme on appelle parfois les enseignantes et les enseignants à Haïti, mais des personnes très consciencieuses », partage Annie-Claude Prud’homme, conseillère pédagogique au Cégep de Rimouski.

« Voilà une très belle réussite qui met en évidence le dynamisme des activités internationales du Cégep, l’expertise du personnel impliqué et la capacité d’adaptation en temps de pandémie et de troubles politico-sécuritaires qui ont empêché une mission en présence », souligne Jean- François Girard, conseiller en développement des projets internationaux au Cégep de Rimouski. « D’autres activités viendront compléter le projet, dont une rencontre de consolidation pour permettre aux enseignantes et aux enseignants d’échanger sur les apprentissages réalisés et l’intégration de ceux-ci dans leurs cours. Un projet de livre suit également son cours, mené par Annie-Claude Prud’homme et Jean Noé Alcéus », ajoute-t-il.

Ce projet est rendu possible grâce à l’implication du ministère des Relations internationales et de la Francophonie (MRIF) qui agit en tant que bailleur de fonds et offre un soutien logistique et financier à des organismes québécois pour la réalisation de projets de coopération et de solidarité internationale.

Au sujet du Cégep de Rimouski

Établissement d’enseignement supérieur solidement implanté dans son milieu, le Cégep de Rimouski se distingue par son dynamisme et par l’excellence de la formation qui y est offerte. Le Cégep de Rimouski est considéré comme un acteur important du développement régional. Il offre à 2200 étudiantes et étudiants 27 programmes d’études préuniversitaires et techniques dans des domaines variés et donne des services de formation continue à plus de 5000 personnes. Par leur travail, plus de 500 personnes collaborent à sa réussite, et ce, depuis plus de 50 ans.

Le Gala de l’excellence sportive récompense les athlètes des Pionnières et des Pionniers

Aujourd’hui avait lieu une édition toute spéciale du Gala de l’excellence sportive du Cégep de Rimouski. Vu le contexte actuel, c’est par le biais d’un montage vidéo mis en ligne ce midi sur la page Facebook des Pionnières et des Pionniers que l’évènement fut présenté. Le montage met en vedette les nommés de chacune des catégories et compte sur la présence vidéo d’anciennes Pionnières et d’anciens Pionniers, venus offrir une dose d’encouragements aux athlètes.

L’année scolaire 2020-2021 n’ayant pas permis aux quelque 216 étudiantes-athlètes et étudiants-athlètes de vivre une véritable saison dans le Réseau du sport étudiant du Québec (RSEQ), l’équipe du programme sportif a pensé célébrer la vie sportive étudiante d’une nouvelle façon.

Ainsi, les entraîneuses et les entraîneurs des équipes* sportives ont été invités à proposer des candidates et des candidats s’étant illustrés selon des critères de catégories renouvelés. Les responsables du programme d’excellence sportive ont ensuite procédé par tirage au sort pour déterminer, parmi les candidatures proposées, les gagnantes et les gagnants de la bourse de 300 $ offerte dans chacune des catégories :

  • ESPRIT SPORTIF DE L’ANNÉE – Attitude et éthique exemplaires
  • RECRUE DE L’ANNÉE – Progression et contribution
  • ATHLÈTE DE L’ANNÉE – Amélioration et persévérance

En ce qui concerne la catégorie RÉUSSITE SCOLAIRE, c’est, dans ce cas, l’excellence du dossier scolaire qui a permis de déterminer les deux boursiers.

Le gala soulignait également la fin du parcours sportif collégial des finissantes et des finissants qui terminent leurs études ce printemps et qui poursuivront leur chemin. Félicitations à toutes et à tous pour votre engagement!

Il est encore possible de visionner l’évènement virtuel sur la page Facebook Pionniers et Pionnières du Cégep de Rimouski pour découvrir les visages des nommés et les critères des différentes catégories.

Cet évènement et la remise des bourses ont été rendus possibles grâce aux précieux collaborateurs suivants :

  • La Corporation du Séminaire de Saint-Germain de Rimouski (partenaire principal)
  • La Fondation du Cégep de Rimouski
  • L’Association générale des étudiants du Cégep de Rimouski (AGECR)
  • La Coop Purdel

Voici la liste des nommés par catégorie (les gagnantes et les gagnants sont en surbrillance) :

Esprit sportif

  • Kaïla Bêty-Leclerc, Soccer F
  • Audrey Ann Cyr, Hockey F – Gagnante de la bourse de 300 $
  • Carolanne Ducasse, Basketball F
  • Samuel Johnson, Hockey M
  • Félix-Antoine Lagacé, Volleyball M
  • Alexis Leblanc, Soccer M
  • Christophe Montour, Badminton mixte
  • Justine Morin, Natation mixte
  • Antoine Rioux, Basketball M

Recrue de l’année

  • David Briand, Basketball M
  • François Cantin, Soccer M
  • Aimy Couture, Badminton mixte
  • Roxanne Dumais, Natation mixte – Gagnante de la bourse de 300 $
  • Jordan Dumont, Hockey M
  • Anne Fiset, Soccer F
  • Jane McGuire, Hockey F
  • Julianne Rouleau, Basketball F
  • Mathis Truchon, Volleyball M

Athlète de l’année

  • Élyse Albert, Soccer F
  • Florence B. Dumont, Basketball F
  • Jean-Luc Bassob, Basketball M
  • Marylou Boilard, Hockey F
  • Charles-Antoine Cavanagh, Hockey M
  • Philippe-Olivier Charette, Natation mixte
  • Charles Cormier, Volleyball M – Gagnant de la bourse de 300 $
  • Justin Cormier, Soccer M
  • Justin Daigle, Badminton mixte

Réussite scolaire

  • Anna Chabot, Volleyball F – Gagnante de la bourse de 300 $
  • Adam Ouellet, Soccer M – Gagnant de la bourse de 300 $

*Ayant vécu une année sportive très particulière, certaines équipes ont décidé d’attendre à l’an prochain pour participer au gala.

Au sujet du Cégep de Rimouski

Établissement d’enseignement supérieur solidement implanté dans son milieu, le Cégep de Rimouski se distingue par son dynamisme et par l’excellence de la formation qui y est offerte. Le Cégep de Rimouski est considéré comme un acteur important du développement régional. Il offre à 2200 étudiantes et étudiants 27 programmes d’études préuniversitaires et techniques dans des domaines variés et donne des services de formation continue à plus de 5000 personnes. Par leur travail, plus de 500 personnes collaborent à sa réussite, et ce, depuis plus de 50 ans.

La Fondation Sport-Études souligne la persévérance de Laurent Legault

Laurent Legault est le lauréat, pour le Cégep de Rimouski, de la bourse Sport-études de 500 $ de la Fondation Desjardins.

Dans le contexte actuel, Laurent a dû affronter une perte de motivation et une complexification de son entraînement au quotidien. Il a dû faire appel à sa force intérieure pour surmonter les obstacles. Laurent s’est donné des objectifs personnels hebdomadaires pour maintenir sa motivation dans ses études. Il a fait appel à son entourage pour l’accompagner dans ces défis, a planifié et structuré ses cours et s’est doté d’une routine comme tout bon athlète le fait dans son sport. De plus, il a su déployer ses atouts : l’assiduité, la curiosité, l’ouverture à la critique, le désir de s’améliorer, l’attitude positive et la résilience. Laurent a persévéré et a progressé, tant du point de vue scolaire que dans sa discipline sportive.

En 2019, Laurent a pris part à la prestigieuse compétition junior du Tour de l’Abitibi où il a fait partie de l’équipe Desjardins Ford qui a terminé en deuxième place du classement par équipes. Un an plus tard, il est monté sur la troisième marche du podium au Championnat québécois du contre-la-montre par équipe dans la catégorie Senior 1-2.

L’étudiant-athlète qui passera des Sciences de la nature aux Sciences de la santé souhaite continuer d’améliorer ses résultats scolaires pour devenir orthopédiste ou physiothérapeute.

La Fondation Sport-Études et la Fondation Desjardins appuient avec enthousiasme les athlètes poursuivant des études postsecondaires et reconnaissent le soutien des répondants sport-études ainsi que l’apport des enseignantes et des enseignants, des parents ainsi que des entraîneuses et des entraîneurs au succès des étudiantes-athlètes et des étudiants-athlètes. L’Alliance Sport-Études, regroupant 46 collèges, le Cégep à distance et neuf universités, soutient plus de 1 400 étudiantes-athlètes et étudiants-athlètes de 50 sports différents.

Toutes nos félicitations à Laurent Legault!

Au sujet du Cégep de Rimouski

Établissement d’enseignement supérieur solidement implanté dans son milieu, le Cégep de Rimouski se distingue par son dynamisme et par l’excellence de la formation qui y est offerte. Le Cégep de Rimouski est considéré comme un acteur important du développement régional. Il offre à 2200 étudiantes et étudiants 27 programmes d’études préuniversitaires et techniques dans des domaines variés et donne des services de formation continue à plus de 5000 personnes. Par leur travail, plus de 500 personnes collaborent à sa réussite, et ce, depuis plus de 50 ans.

La formation en gardiens avertis de la Croix-Rouge est de retour au PEPS, en mode virtuel

Le Service de promotion et d’animation sportive du Cégep de Rimouski annonce le retour des cours de gardiens avertis. Ceux-ci auront lieu les dimanches 16 ou 23 mai de 8 h 30 à 16 h 30.

Cette formation offerte aux jeunes de 11 à 15 ans permet d’outiller les futures gardiennes et les futurs gardiens sur les différentes notions importantes à maîtriser lors de la garde d’un enfant. Par exemple : nourrir un bébé, changer une couche, préparer un repas simple, faire des jeux adaptés aux enfants de tous âges, prévenir les blessures, assurer la sécurité des enfants et gérer une situation d’urgence, au besoin.

Le gardiennage est souvent le premier emploi de plusieurs jeunes adolescentes et adolescents. Le programme de la Croix-Rouge permettra à ces derniers de devenir de vrais « pros ».

Le nombre de places disponibles est de 15 par groupe. Les personnes intéressées trouveront toutes les informations nécessaires sur le site Web du PEPS.

Par la suite, chaque personne doit s’inscrire auprès du service à la clientèle du PEPS en composant le 418 723-1880, poste 2551, les mercredis et les jeudis entre 9 h et 13 h, ou en envoyant une demande à spas@cegep-rimouski.qc.ca, en indiquant un numéro de téléphone où il est possible de vous joindre en journée.

Au sujet du Cégep de Rimouski

Établissement d’enseignement supérieur solidement implanté dans son milieu, le Cégep de Rimouski se distingue par son dynamisme et par l’excellence de la formation qui y est offerte. Le Cégep de Rimouski est considéré comme un acteur important du développement régional. Il offre à 2200 étudiantes et étudiants 27 programmes d’études préuniversitaires et techniques dans des domaines variés et donne des services de formation continue à plus de 5000 personnes. Par leur travail, plus de 500 personnes collaborent à sa réussite, et ce, depuis plus de 50 ans.

Le Gala de la réussite du Cégep de Rimouski remet 34 500 $ en bourses à ses étudiantes et à ses étudiants

Fidèle à sa tradition, le Cégep de Rimouski a tenu à souligner la réussite, l’implication et la persévérance de ses étudiantes et de ses étudiants dans le cadre du Gala de la réussite, diffusé hier soir, en direct, sur la page Facebook de l’établissement. L’évènement virtuel dévoilait les lauréates et les lauréats des 67 bourses attribuées cette année.

« Encore une fois, on se devait de faire les choses différemment vu le contexte sanitaire, mais notre enthousiasme est intact et le travail accompli par notre communauté étudiante est bien réel. Nous vous invitons à visiter la page Web du Cégep pour connaître les lauréates et les lauréats soutenus par nos généreux donateurs », lance François Dornier, directeur général du Cégep de Rimouski.

Au total, 67 bourses d’excellence et de persévérance ont été remises à des étudiantes et à des étudiants méritants. Cela représente une somme totale de 34 500 $, obtenue grâce au soutien financier de nombreux donateurs régionaux.

Parmi les lauréates et les lauréats, voici celles et ceux qui ont obtenu des mentions honorifiques :

  • Médaille académique du Gouverneur général : Coralie Fortin, Sciences de la nature

  • Médailles du Lieutenant-gouverneur pour la jeunesse : Anne-Sophie Jutras, Sciences de la nature, et Xavier Gravel, Techniques d’éducation spécialisée

  • Certificat du député de Rimouski à l’Assemblée nationale : Britanie Lechasseur, Techniques de comptabilité et de gestion

  • Feritas : Amélie Berger, Sciences humaines Nicolas Boudreau, Sciences, lettres et arts Andréane Didier, Sciences humaines Maude Thériault, Sciences de la nature Florimel Girard, Techniques de comptabilité et de gestion

Afin de faire littéralement rayonner les gagnantes et les gagnants, un montage visuel à leur image sera projeté ce soir, si la météo le permet, sur la façade du Cégep. Voilà un clin d’oeil novateur pour partager auprès de toutes et tous la fierté de la communauté collégiale!

Le Gala de la réussite est rendu possible grâce à la précieuse collaboration de la Fondation du Cégep de Rimouski et de ses nombreux partenaires. Parmi ceux-ci, soulignons :

  • Desjardins, présentateur officiel de l’évènement
  • La Corporation du Séminaire de Saint-Germain de Rimouski
  • La Première financière du savoir
  • La Ville de Rimouski
  • Maxime Blanchette-Joncas, député de Rimouski-Neigette – Témiscouata – Les Basques
  • Harold LeBel, député de Rimouski à l’Assemblée nationale du Québec

Toutes nos félicitations aux lauréates et aux lauréats et un immense merci à tous les donateurs!

De nombreux évènements à venir

Les étudiantes et les étudiants du Cégep de Rimouski pourront profiter d’une fin de trimestre animée grâce à une programmation d’évènements des plus festifs.

Le Festival Connekté, grand spectacle de fin d’année exclusif à la communauté collégiale, est prévu le 4 mai, en soirée, et offrira des prestations artistiques uniques aux gens du Cégep, de l’Institut maritime (IMQ) et du Centre matapédien d’études collégiales (CMEC), à Amqui.

Le Gala de l’excellence sportive récompensera les athlètes de l’année des onze équipes sportives des Pionnières et des Pionniers. Pour découvrir les nommés ainsi que les lauréates et les lauréats du gala, rendez-vous sur la page Facebook des Pionniers le jeudi 6 mai prochain à 12 h.

En terminant, les finissantes et les finissants du Cégep de Rimouski vivront une grande première le 29 mai prochain. Un évènement soulignant la fin de leurs études collégiales est en préparation!

Pour en savoir plus sur ces évènements, visitez la page Facebook du Cégep de Rimouski.

Au sujet du Cégep de Rimouski

Établissement d’enseignement supérieur solidement implanté dans son milieu, le Cégep de Rimouski se distingue par son dynamisme et par l’excellence de la formation qui y est offerte. Le Cégep de Rimouski est considéré comme un acteur important du développement régional. Il offre à 2200 étudiantes et étudiants 27 programmes d’études préuniversitaires et techniques dans des domaines variés et donne des services de formation continue à plus de 5000 personnes. Par leur travail, plus de 500 personnes collaborent à sa réussite, et ce, depuis plus de 50 ans.

Les Mabouldingues présentent la pièce Tranche-cul

Le théâtre Les Mabouldingues, du programme Arts, lettres et communication, option Théâtre, du Cégep de Rimouski, est heureux de vous inviter aux représentations de la pièce Tranche-cul, de Jean-Philippe Baril-Guérard, mise en scène par Marie-Josée Boudreau, assistée d’Anabelle Thériault. La pièce sera jouée du mardi 4 mai au vendredi 7 mai, à 19 h 30, ainsi que le samedi 8 mai à 19 h, au Cégep de Rimouski.

Compte tenu du contexte sanitaire, les billets sont disponibles en ligne uniquement pour chacune des représentations.

Tranche-cul est une satire de la société qui nous force à prendre position en abordant la polarisation des opinions et en posant une question fondamentale : jusqu’où peut aller cette dérive individualiste de l’opinion à tout prix et à tout vent? À l’ère des réseaux sociaux où chacun se donne le droit de cracher sur son prochain, la pièce de Baril-Guérard donne la parole à des personnages qui ont tout pour être banals, mais dont on découvre la manière de penser avec fascination et malaise.

« Dans l’univers drôlement féroce de Jean-Philippe Baril-Guérard, l’humain est un prédateur pour ses semblables, et la vie sociale, une lutte. Simple méchanceté entre amis, discours raciste, défense du capitalisme sauvage ou de l’eugénisme : les personnages de Tranche-cul justifient les énormités qu’ils profèrent par une “version très personnelle et intéressée“ de la théorie de l’évolution, ce qu’on nomme le darwinisme social. »

Marie Labrecque, « La bête humaine », Le Devoir, 29 novembre 2014

Mise en scène et direction de production : Marie-Josée Boudreau Assistance à la mise en scène : Anabelle Thériault Scénographie : Sophie Desjardins-Gagnon Conception des éclairages : Philippe Dick Distribution : Amélie Jacques, Dave Landry, Delphine Ricard, Laure R. Dumoutier, Lauriane Michaud, Laurie Arbour-Bérubé, Laurie Dumais et Marie-Pier Boucher

À propos du programme Arts, lettres et communication, option Théâtre

Le programme permet aux étudiantes et aux étudiants de monter sur scène pour expérimenter différentes techniques de jeu. Ceux-ci peaufinent leurs aptitudes à travers des ateliers sur la voix, la gestuelle et l’interprétation. La littérature, le cinéma, les médias ainsi que l’histoire de l’art et des langues sont également explorés dans le cadre du parcours scolaire.

Pour faire une demande d’admission, il suffit de se rendre sur le site Web du Service régional d’admission au collégial de Québec (SRACQ)

Au sujet du Cégep de Rimouski

Établissement d’enseignement supérieur solidement implanté dans son milieu, le Cégep de Rimouski se distingue par son dynamisme et par l’excellence de la formation qui y est offerte. Le Cégep de Rimouski est considéré comme un acteur important du développement régional. Il offre à 2200 étudiantes et étudiants 27 programmes d’études préuniversitaires et techniques dans des domaines variés et donne des services de formation continue à plus de 5000 personnes. Par leur travail, plus de 500 personnes collaborent à sa réussite, et ce, depuis plus de 50 ans.

Une fin de trimestre festive au Cégep de Rimouski

Après une année passée sous le signe de l’adaptation, les étudiantes et les étudiants du Cégep de Rimouski pourront profiter d’une fin de trimestre animée grâce à une programmation d’évènements des plus festifs. Malgré les défis rencontrés au cours des derniers mois, le temps est venu de célébrer et de féliciter la communauté étudiante pour tous les efforts déployés!

Le Gala de la réussite

Fidèle à sa tradition, le Cégep de Rimouski soulignera la réussite, l’implication et la persévérance de ses étudiantes et de ses étudiants lors du Gala de la réussite 2021. Diffusé en direct sur la page Facebook de l’établissement demain, mardi, dès 19 h, l’évènement dévoilera les lauréates et les lauréats des 67 bourses attribuées cette année.

Pour faire littéralement rayonner les gagnantes et les gagnants, un montage visuel à leur image sera projeté sur la façade du Cégep le soir du gala et le lendemain, si la météo le permet. Voilà un clin d’oeil novateur pour partager auprès de toutes et tous la fierté de la communauté collégiale!

Le Festival Connekté

Une deuxième édition de ce grand spectacle, maintenant partagé entre toutes les composantes du Collège, est également prévue. Des prestations artistiques uniques destinées aux communautés du Cégep, de l’Institut maritime (IMQ) et du Centre matapédien d’études collégiales (CMEC), à Amqui, seront offertes. Humour et musique seront au menu, avec un trio d’humoristes de la relève composé de Charles Pellerin, Daphné Létourneau et Joe Guérin. Suivra, en musique, KNLO, alias KenLo Craqnuques, artiste multidisciplinaire afrobascanadien et membre du groupe Alaclair Ensemble.

« Le Festival Connekté, c’est un cadeau qu’on offre à la communauté collégiale, simplement pour insuffler un vent de plaisir et un peu de magie à la fin du trimestre, juste avant la période des examens », mentionne Ugo Leblanc, directeur adjoint des Services aux étudiants. Exclusif à la communauté collégiale (étudiantes, étudiants et membres du personnel), le Festival Connekté sera diffusé le 4 mai prochain, à 19 h 30, sur la plateforme Quoi Vivre Rimouski. Quelques chanceuses et chanceux auront aussi l’occasion d’assister à l’évènement en personne, à la salle Georges-Beaulieu, dans le respect des règles sanitaires en vigueur.

Le Gala de l’excellence sportive

Force est d’admettre que les athlètes des onze équipes sportives des Pionnières et des Pionniers ont dû redoubler d’efforts et de persévérance pour garder active la flamme qui les anime dans la pratique de leur sport durant cette année sans saison régulière dans le Réseau du sport étudiant du Québec (RSEQ).

Qu’à cela ne tienne, le Gala de l’excellence sportive aura lieu de façon virtuelle et récompensera les athlètes qui se sont démarqués par un esprit sportif et mobilisateur remarquable ainsi que par leur sérieux et leur constance aux entraînements, le tout témoignant d’une belle progression dans leurs habiletés sportives. Le programme sportif jugeait important de souligner les efforts, la détermination et l’attitude positive de ses athlètes dans le cadre d’une année particulièrement difficile pour le monde du sport.

Pour découvrir les nommés ainsi que les lauréates et les lauréats du gala, rendez-vous sur la page Facebook des Pionniers le jeudi 6 mai prochain à 12 h.

Un premier évènement pour souligner la fin des études collégiales

Les finissantes et les finissants du Cégep de Rimouski vivront une grande première le 29 mai prochain. En effet, ils pourront profiter d’un évènement spécial soulignant la fin de leurs études. « C’était important pour nous d’ajouter un tel évènement à nos traditions collégiales, puisque c’est un moment de transition significatif pour nos jeunes. Certains se dirigeront vers l’université, d’autres joindront le marché du travail, mais, dans tous les cas, c’est la fin d’un parcours qui mérite d’être applaudi et souligné. L’esprit stimulant et bienveillant qui caractérise notre milieu d’études, on veut leur faire vivre jusqu’à la fin! », mentionne Ugo Leblanc.

Évidemment, les règles sanitaires en vigueur seront rigoureusement respectées et la formule retenue pour l’évènement sera ajustée conséquemment.

Au sujet du Cégep de Rimouski

Établissement d’enseignement supérieur solidement implanté dans son milieu, le Cégep de Rimouski se distingue par son dynamisme et par l’excellence de la formation qui y est offerte. Le Cégep de Rimouski est considéré comme un acteur important du développement régional. Il offre à 2200 étudiantes et étudiants 27 programmes d’études préuniversitaires et techniques dans des domaines variés et donne des services de formation continue à plus de 5000 personnes. Par leur travail, plus de 500 personnes collaborent à sa réussite, et ce, depuis plus de 50 ans.

Prix littéraire des collégiens : un concours toujours aussi vivant malgré la pandémie

Pour une douzième année, l’activité panquébécoise du Prix littéraire des collégiens a eu lieu au Cégep de Rimouski. D’horizons et de programmes divers, quatorze étudiantes et étudiants ont ainsi lu cinq romans québécois parus dans la dernière année. Plusieurs rencontres ont eu lieu pour permettre aux participantes et aux participants de confronter leurs impressions et de débattre des caractéristiques des oeuvres.

Sur la photo : Quelques étudiantes et étudiants en pleine discussion littéraire.

Le Prix littéraire des collégiens est l’un des prix les plus convoités du milieu littéraire québécois, car ce sont des milliers de jeunes lecteurs engagés qui forment son jury. L’activité contribue à vivifier la littérature québécoise en lui procurant de nouveaux lecteurs. Cet hiver, les rencontres ont suscité des débats sur l’écriture et sur divers thèmes abordés dans les oeuvres, tels que la vraisemblance, le colonialisme, le mal de vivre, la misère sociale et l’amour. Les étudiantes et les étudiants ont aussi remis en question les critères derrière l’octroi du prix : l’oeuvre méritoire devrait-elle être uniquement le coup de coeur de la majorité ou celle que la majorité aura envie de relire dans quelques mois? L’oeuvre gagnante devrait-elle être celle qui leur a fait vivre le plus d’émotions fortes ou celle qui développe un sujet dont on doit absolument parler? Ainsi, dans le cadre des rencontres, les participantes et les participants ont été amenés à dépasser l’appréciation immédiate pour débattre des qualités intrinsèques aux oeuvres.

Voici les romans en lice cette année, accompagnés de quelques impressions suscitées chez nos étudiantes et nos étudiants :

Le mammouth de Pierre Samson – « Ce livre dépeint un fait historique du Montréal des années 1930, où un immigrant ukrainien nommé Nikita Zynchuk est abattu par un policier alors qu’il ne constituait pas une menace réelle à la sécurité. Ce meurtre déclenchera un mouvement de révolte parmi ses compatriotes, mais aussi parmi les témoins de l’évènement, particulièrement chez le mouvement communiste local. Un mot me venait à l’esprit en lisant ce roman : cinématographique. L’auteur décrit clairement et avec tant de finesse les lieux, on s’y croit littéralement. » (Julie Villeneuve)

Ténèbre de Paul Kawczak – « Sur la route de ce roman, vous découvrirez un voyageur tourmenté, un docteur en peine, une fresque vivante et un homme qui découpe la chair. Si vous cherchez un livre qui explore les profondeurs, les ténèbres qui motivent et qui égarent les gens, il se peut que vous vous perdiez aussi dans le monde de Paul Kawczak. » (Samuel Tremblay)

Une joie sans remède de Mélissa Grégoire – « Ce roman fait en quelque sorte une sensibilisation nécessaire sur la santé mentale. Il raconte une femme qui enseigne la littérature auprès d’étudiants qui lui semblent désintéressés. À travers ses nombreuses références à des livres et à des auteurs, on reflète bien l’importance que la littérature a dans sa vie même si c’est aussi l’une des sources de ses remises en question. » (Noémie Cabot)

Tireur embusqué de Jean-Pierre Gorkynian – « Que se passe-t-il en temps de guerre? Comment vivent les immigrants de ces pays qui viennent se réfugier au Canada? Tireur embusqué raconte l’histoire de Shams, un jeune qui fuit la guerre de Syrie et qui vit maintenant à Montréal avec sa tante. L’histoire nous explique comment Shams se sent et ce qu’il fait dans la vie de tous les jours pour s’occuper. Des thérapies, de la délinquance, des histoires d’horreur, tous sont des thèmes abordés dans cette magnifique oeuvre qui ouvrira vos horizons. » (Matthias Desrosiers)

Chasse à l’homme de Sophie Létourneau – « Dans son tout nouveau roman, Sophie Létourneau ne s’en remet pas à attendre son destin. Elle décide tout simplement de l’écrire elle-même en se fiant aux dires d’une voyante pour rencontrer l’homme de sa vie. Déterminée à rencontrer l’amour, Sophie aura un parcours aussi long que sentimentalement déroutant. » (Florimel Girard)

Ce sont finalement Tireur embusqué, Ténèbre et Une joie sans remède qui ont obtenu la faveur du jury rimouskois pour les délibérations régionales. Cyrielle Leurot, du programme Gestion de commerces, a été mandatée pour représenter le Cégep de Rimouski au Bas-Saint-Laurent lors des délibérations régionales.

Enfin, toutes les étudiantes et tous les étudiants ont rédigé une critique littéraire sur l’oeuvre de leur choix. Celles de Jean-François Normand, Élizabeth Gagnon, Lou Pagniez et Érika Rochefort – qui ont su capter l’essence des oeuvres dans un langage riche et personnel – ont été envoyées au concours national de critique du journal Le Devoir. Nous leur souhaitons la meilleure des chances.

Et l’oeuvre gagnante est…

Le Prix littéraire des collégiens 2021 a été décerné, le mercredi 21 avril dernier lors des délibérations nationales, à Paul Kawczak pour son roman Ténèbre. Dans son discours de remise de prix, le jury national a mentionné avoir choisi Ténèbre pour les jeux de miroirs entre le conflit colonial et les déchirements internes du protagoniste, pour les descriptions d’une sexualité hors-normes et pour l’horreur représentée de façon dérangeante, mais sublime.

Remerciements

Les responsables et les membres du jury tiennent à remercier tout particulièrement Josée Cormier, animatrice culturelle aux Services aux étudiants, et Frédéric Hardel, bibliothécaire à la bibliothèque Gilles-Vigneault, pour leur aide précieuse. Nous remercions aussi les librairies Vénus, L’Hibou-coup, L’Alphabet et Coopsco du Cégep de Rimouski pour leur généreuse commandite.

Pour toute information supplémentaire concernant cette activité, visitez le https://prixlitterairedescollegiens.ca.

La création littéraire vous intéresse? Il est encore temps de s’inscrire! Rendez-vous sur le site Web du Cégep de Rimouski pour en apprendre davantage sur le programme.

Au sujet du Cégep de Rimouski

Établissement d’enseignement supérieur solidement implanté dans son milieu, le Cégep de Rimouski se distingue par son dynamisme et par l’excellence de la formation qui y est offerte. Le Cégep de Rimouski est considéré comme un acteur important du développement régional. Il offre à 2200 étudiantes et étudiants 27 programmes d’études préuniversitaires et techniques dans des domaines variés et donne des services de formation continue à plus de 5000 personnes. Par leur travail, plus de 500 personnes collaborent à sa réussite, et ce, depuis plus de 50 ans.

Le Cégep de Rimouski développe la fibre entrepreneuriale de sa communauté étudiante en collaborant avec La Station

Désireux de s’impliquer dans son milieu tout en éveillant l’esprit entrepreneurial de ses étudiantes et de ses étudiants, le Cégep de Rimouski collabore au nouveau projet de codéveloppement pour entrepreneurs de La Station. Nommées Caboose, les rencontres prévues entre les étudiantes et les étudiants, membres ou non du Club d’entrepreneurs étudiants du Cégep de Rimouski (CEECR), et les professionnels impliqués permettront de rapprocher la relève entrepreneuriale des véritables enjeux vécus par les participantes et les participants.

« Plusieurs de nos étudiantes et de nos étudiants démontrent déjà une grande fibre entrepreneuriale. Ces futurs entrepreneurs sont remplis de bonnes idées. Par ce soutien au coeur de notre milieu, nous voyons une belle façon de rapprocher nos jeunes du monde entrepreneurial et de développer des liens durables avec des entrepreneurs. Quoi de mieux pour apprendre que de faire valoir leurs idées dans un contexte des plus concrets et au bénéfice des entrepreneurs de notre région, de surcroît! », indique Annie-France Pelletier, gestionnaire administrative aux Services aux étudiants du Cégep de Rimouski.

Qu’est-ce que le Caboose – Codéveloppement pour entrepreneurs?

D’une part, il y a un entrepreneur ou un professionnel qui a une idée à valider ou qui vit une problématique. D’autre part, un groupe d’individus issus de différents horizons, parmi eux des étudiantes et des étudiants du Cégep, réfléchissent et proposent des solutions créatives. D’un côté comme de l’autre, prendre part à ces rencontres permet d’apprendre à travailler en groupe et à être plus efficace en trouvant de nouvelles façons de penser et d’agir.

Issu d’une collaboration entre La Station, Desjardins, le Réseau Accès Crédit et le Cégep de Rimouski, le projet Caboose est une activité gratuite qui se tiendra à plusieurs reprises au cours de l’année.

Les entrepreneurs et les professionnels souhaitant soumettre un sujet ou joindre l’équipe-conseil sont invités à visiter lastationrimouski.ca/caboose pour en savoir plus.

Au sujet du Cégep de Rimouski

Établissement d’enseignement supérieur solidement implanté dans son milieu, le Cégep de Rimouski se distingue par son dynamisme et par l’excellence de la formation qui y est offerte. Le Cégep de Rimouski est considéré comme un acteur important du développement régional. Il offre à 2200 étudiantes et étudiants 27 programmes d’études préuniversitaires et techniques dans des domaines variés et donne des services de formation continue à plus de 5000 personnes. Par leur travail, plus de 500 personnes collaborent à sa réussite, et ce, depuis plus de 50 ans.

À propos de La Station

La Station est un organisme à but non lucratif dédié à l’entrepreneuriat collectif qui propose des espaces de travail temporaires et occasionnels depuis 2017. Cet environnement de coworking situé au centre-ville de Rimouski favorise les interactions, les échanges et les apprentissages et est conçu principalement pour les travailleurs autonomes, les professionnels, les étudiants, les petites entreprises et les télétravailleurs. La Station offre un cadre de travail inventif, une porte ouverte aux possibilités.

Jour de la Terre : des initiatives engagées au Cégep de Rimouski

Dans le cadre du Jour de la Terre, célébré ce jeudi 22 avril, la communauté collégiale du Cégep de Rimouski multiplie les initiatives engagées pour la protection de l’environnement, cause à laquelle les étudiantes, les étudiants et les membres du personnel de l’établissement adhèrent activement.

Capsules d’information

Des capsules informatives sous forme de textes et de vidéos produits par certaines et certains étudiants seront partagées avec la communauté collégiale ce jeudi. Ces capsules aborderont des sujets variés (transport en commun, plastiques biodégradables, produits nettoyants écologiques, compost…) et ont pour objectif de sensibiliser les gens aux pratiques écoresponsables.

Distribution d’une pellicule d’emballage alimentaire en cire d’abeille

Qui plus est, les étudiantes et les étudiants qui franchiront les portes du Cégep ce jeudi matin dans le cadre de leurs cours en présence recevront une pellicule d’emballage alimentaire en cire d’abeille aux couleurs du Cégep.

Cette pellicule est produite par Florimel & cie qui se spécialise dans les emballages alimentaires réutilisables faits à la main avec de la cire d’abeille locale et des tissus récupérés. Le Cégep est fier d’encourager l’entreprise de Florimel Girard, étudiante en Techniques de comptabilité et de gestion.

« Réaliser des activités en lien avec les valeurs écoresponsables de la communauté collégiale tout en contribuant à notre milieu de vie, c’est le genre d’initiative qui nous motive au Cégep! En terminant, pourquoi ne pas mener une petite corvée de nettoyage spontanée, dans sa cour, dans sa rue ou dans son quartier lors de la prochaine fin de semaine? Le Cégep vous lance le défi! », conclut Annie-France Pelletier, gestionnaire administrative aux Services aux étudiants.

Pour en savoir plus sur les initiatives à venir, consultez la page Facebook de la Vie étudiante du Cégep de Rimouski.

Au sujet du Cégep de Rimouski

Établissement d’enseignement supérieur solidement implanté dans son milieu, le Cégep de Rimouski se distingue par son dynamisme et par l’excellence de la formation qui y est offerte. Le Cégep de Rimouski est considéré comme un acteur important du développement régional. Il offre à 2200 étudiantes et étudiants 27 programmes d’études préuniversitaires et techniques dans des domaines variés et donne des services de formation continue à plus de 5000 personnes. Par leur travail, plus de 500 personnes collaborent à sa réussite, et ce, depuis plus de 50 ans.

Pages