Communiqués de presse

Plus de 20 000 $ amassés : les étudiantes et les étudiants en Techniques administratives du Cégep de Rimouski redonnent à la communauté bas-laurentienne

Dans le cadre de leur cours de management, les étudiantes et les étudiants de deuxième année en Techniques administratives du Cégep de Rimouski ont organisé ce printemps une panoplie d’activités de financement originales visant à recueillir des fonds pour soutenir des organismes locaux.

Le Regroupement des cégeps de régions souligne l’importance des établissements collégiaux en régions éloignées

À la suite de l’annonce de la ministre de l’Enseignement supérieur, Mme Danielle McCann, qui a autorisé le 18 juin dernier, 21 814 places supplémentaires dans les cégeps du Grand Montréal, le Regroupement des cégeps de régions (RCR), qui regroupe 12 cégeps répartis dans les régions de l’Abitibi-Témiscamingue, du Bas-Saint-Laurent, de la Côte-Nord, de la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine et du Saguenay–Lac-Saint-Jean, souhaite réaffirmer l’importance des cégeps en région.

Ces derniers sont d’une importance cruciale, pour le développement économique, mais aussi pour favoriser une plus grande accessibilité aux études collégiales. À cet effet, le Regroupement poursuit ses travaux de régionalisation de l’offre de programmes afin de répondre aux besoins importants de main-d’oeuvre des régions. Un travail mené de concert avec les acteurs économiques régionaux et le Ministère.

Une solution durable à la pénurie de main-d’oeuvre

Les régions du Québec étant particulièrement touchées par la pénurie de main-d’oeuvre, les formations de grande qualité offertes par les cégeps représentent des solutions prometteuses pour contrer cet enjeu. Le Regroupement des cégeps de régions (RCR) réitère donc l’importance de bonifier et de diversifier leur offre de programmes de formation et d’améliorer leurs infrastructures, permettant ainsi aux régions d’attirer des étudiants de partout au Québec et de l’international afin d’assurer une relève dans divers domaines. L’implication des cégeps est d’ailleurs reconnue dans le travail de concertation des acteurs socio-économiques des régions qui visent à s’unir pour répondre aux besoins des entreprises. À cet effet, les membres du RCR souhaitent maintenir les efforts qui ont jusqu’à présent permis d’accueillir des milliers d’étudiants internationaux dans leurs murs.

Accès à l’éducation supérieure

Par ailleurs, la régionalisation des offres de cours revêt une grande importance dans l’accès à l’éducation supérieure au Québec. La décision d’étudier dans les grands centres comme Montréal s’accompagne d’une charge financière qui n’est pas concevable pour tous les étudiants. La fréquentation des cégeps et la variété des programmes offerts sont interdépendantes et doivent continuer d’être une priorité pour les acteurs économiques et gouvernementaux impliqués.

En bref

  • Unissant douze (12) cégeps établis aux quatre coins du Québec, le Regroupement des cégeps de régions (RCR) a pour mission d’assurer la bonification et l’attractivité des programmes collégiaux au sein des régions dites éloignées de même que favoriser le développement socio-économique régional.
  • Le Regroupement prend connaissance de l’annonce de la ministre de l’Enseignement supérieur, Mme Danielle McCann, qui a bonifié la fréquentation des cégeps francophones du grand Montréal afin d’autoriser 21 814 places supplémentaires sur un horizon de 10 ans.
  • Le Regroupement souhaite souligner l’importance du soutien accordé aux cégeps en régions, notamment en ce qui a trait à la gestion de la pénurie de main-d’oeuvre et à l’accès à l’éducation supérieure.

Citation

« Nous nous réjouissons toujours de voir que les établissements collégiaux québécois sont considérés dans les décisions gouvernementales et souhaitons souligner le rôle crucial qu’ont les cégeps régionaux au sein même de leur communauté. Nous suivrons avec intérêt les prochaines annonces du Ministère de l’Enseignement supérieur concernant les cégeps en régions éloignées. »

- Marie-Claude Deschênes, DG Cégep de La Pocatière et porte-parole du Regroupement des cégeps de régions.

À propos du Regroupement des cégeps de régions

Le Regroupement des cégeps de régions (RCR) est constitué de douze (12) cégeps membres établis dans cinq (5) régions administratives du Québec, soit l’Abitibi-Témiscamingue, le Bas-Saint-Laurent, la Côte-Nord, la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine et le Saguenay–Lac-Saint-Jean. Le RCR a pour objectifs principaux de se concerter et se positionner afin d’assurer une offre de formation complète, accessible et adaptée pour les régions « dites » éloignées. Le regroupement contribue à identifier des solutions favorisant le développement régional, l’occupation optimale du territoire québécois ainsi que la vitalité économique des régions et en assure la mise en oeuvre pour des régions encore plus fortes.

Pour tout renseignement

Mélissa Bradette
TACT
Cellulaire : (418) 540-0324
mbradette@tactconseil.ca

De belles reconnaissances pour une étudiante et un étudiant en Technologie de radiodiagnostic

Le Département de radiodiagnostic tient à souligner les belles reconnaissances reçues par une étudiante et un étudiant du programme.

Mouvements de personnel au sein du personnel cadre du Collège de Rimouski

Le comité exécutif du Collège de Rimouski est heureux d’annoncer la nomination de madame Geneviève Morin à titre de gestionnaire administrative à la Direction des formations continues et du développement institutionnel (DFCDI). Cette affectation temporaire d’une durée prévue d’une année dotera ainsi la DFCDI du soutien nécessaire pour mettre en oeuvre les nouveaux processus et pallier l’augmentation de la demande dans le secteur de la reconnaissance des acquis et des compétences (RAC).

Dans son nouveau rôle, madame Morin encadrera les opérations et l’équipe de travail oeuvrant à la RAC tout en veillant à assurer la qualité et le respect des engagements auprès des divers clients desservis par ce service.

L’entrée en poste de madame Morin est prévue au mois d’août.

Félicitations et bon succès à madame Morin dans ses nouvelles fonctions!

Stabilité du personnel d’encadrement au CMEC et au PEPS

L’arrivée de Geneviève Morin au sein de l’équipe de la DFCDI confirme ainsi le maintien de M. Charles Doyle Poirier à la direction du CMEC (celui-ci y remplace madame Morin) ainsi que celui de M. Maxime Ross à la coordination du PEPS, des Résidences et du programme sportif des Pionnières et des Pionniers (celui-ci y remplace M. Doyle Poirier), et ce, pour la prochaine année.

Un nouveau rôle pour assurer le développement de la formation continue en lien avec l’industrie maritime

Le comité exécutif du Collège de Rimouski est heureux d’annoncer la nomination de M. Alain Auclair à titre de directeur adjoint, responsable de la Formation continue de l’Institut maritime du Québec (IMQ), relevant de la Direction des formations continues et du développement institutionnel (DFCDI). M. Auclair sera le point de jonction entre les besoins en matière de formation continue du domaine maritime et la DFCDI. Ainsi, il assurera, en étroite collaboration avec Mme Mélanie Leblanc, directrice de l’IMQ, le prolongement de la formation initiale offerte à l’École nationale de Rimouski.

Plus particulièrement, il exercera une veille en ce qui a trait à l’évolution des besoins de l’industrie et formulera des solutions aux différents enjeux du secteur. Il aura la responsabilité de développer de nouveaux créneaux d’affaires, en plus de s’impliquer activement dans les activités de représentation en siégeant à plusieurs tables sectorielles. Il sera également chargé de développer des partenariats avec l’industrie et devra s’assurer de la mise en oeuvre des travaux découlant de la révision du Règlement sur le personnel maritime qui est attendue très prochainement.

Monsieur Alain Auclair

Monsieur Auclair assume officiellement ses nouvelles responsabilités depuis le 17 mai dernier.

Félicitations à monsieur Auclair pour ce nouveau défi!

Notons que l’intérim de la coordination du CFMU est actuellement assuré par madame Julie Gasse, directrice des formations continues et du développement institutionnel.

Du côté du Centre de formation en plongée professionnelle (CFPP), c’est désormais madame Heidi-Kim Ferguson qui en assurera la gestion au sein de son service qui regroupe l’ensemble des formations, créditées ou non, de la Formation continue.

Au sujet du Collège de Rimouski

Établissement d’enseignement supérieur solidement implanté dans son milieu, le Collège de Rimouski se distingue par son dynamisme et par l’excellence de la formation qui y est offerte. Fort de ses trois composantes que sont le Cégep de Rimouski, l’Institut maritime du Québec et le Centre matapédien d’études collégiales, le Collège de Rimouski est considéré comme un acteur important du développement régional. Il offre à 2 600 étudiantes et étudiants au-delà de 30 programmes d’études préuniversitaires et techniques dans des domaines variés et dispense des services de formation continue à près de 3900 personnes. Par leur travail, près de 800 personnes collaborent à sa réussite.

Éducation à l’enfance : la Formation continue du Cégep de Rimouski-CMEC propose une nouvelle formule pour répondre aux besoins de main-d’oeuvre

La Formation continue du Cégep de Rimouski-CMEC est fière d’annoncer le lancement, le 8 septembre prochain, d’une cohorte du programme d’attestation d’études collégiales (AEC) Techniques d’éducation à l’enfance offerte en mode virtuel. Dès le départ, celle-ci offrira la possibilité d’étudier et de travailler dans le domaine de la petite enfance.

Face à la pénurie de main-d’oeuvre dans le secteur de l’éducation à l’enfance, la Formation continue et ses collaborateurs se mobilisent afin d’offrir une formation qui répond aux besoins des CPE ainsi qu’à ceux des étudiantes et des étudiants.

La prochaine cohorte du programme prévoit un horaire adapté à la situation avec 4 jours de formation en mode virtuel pour 1 journée travaillée en centre de la petite enfance. Cette formule renouvelée permet à la fois aux apprenantes et aux apprenants de partout au Québec d’être rapidement plongés dans l’univers des tout-petits et dans leur milieu de travail, et aux organisations de bénéficier de personnel supplémentaire pour pallier au criant manque de main-d’oeuvre, peu importe la région.

La Formation continue facilitera la mise en oeuvre du projet en prenant en charge la recherche et l’attribution des milieux de travail, et ce, en fonction du lieu de résidence de chaque personne.

Cette proposition est le fruit de riches échanges et de discussions tenus entre les différentes directions de CPE de la région et celle de la Formation continue du Cégep de Rimouski-CMEC. Elle est la première d’une série d’actions à venir visant la mise en valeur de la profession d’éducatrice et d’éducateur à l’enfance.

La période d’inscription est en cours jusqu’au 27 août 2021.

À propos de la Direction des formations continues et du développement institutionnel du Collège de Rimouski (DFCDI)

Regroupés sous la Direction des formations continues et du développement institutionnel, les services de formation continue du Cégep de Rimouski, de l’Institut maritime du Québec et du Centre matapédien d’études collégiales offrent des programmes d’AEC en bureautique, en administration et gestion, en génie, bâtiment et technologie, en sciences et environnement, en arts, langues et culture, en santé et dans le secteur humain ainsi que dans le domaine maritime, en plus d’offrir un service de reconnaissance des acquis et des compétences (RAC). En ce qui a trait aux formations et aux services sur mesure, en plus des secteurs mentionnés précédemment et des formations de mise à niveau, la Formation continue de l’Institut maritime du Québec, notamment par le biais du Centre de formation aux mesures d’urgence situé à Lévis, offre des possibilités de progression de carrières dans l’industrie maritime et portuaire, en sécurité maritime et industrielle, ainsi que des formations permettant l’obtention de brevets et de qualifications. Pour sa part, le Centre de formation en plongée professionnelle (CFPP) offre de la formation créditée et sur mesure. Enfin, les services de formation continue contribuent à l’essor institutionnel par l’élaboration de formules pédagogiques adaptées, de programmes, de formations et de nombreux partenariats, qu’ils soient municipaux, régionaux, québécois, canadiens ou internationaux.

Le programme Musique Jazz-pop est de retour au Cégep de Rimouski

Le Cégep de Rimouski est heureux d’annoncer qu’il sera à nouveau en mesure d’accueillir des étudiantes et des étudiants de première année au programme Musique Jazz-pop à compter de l’automne prochain.

Le programme sera offert suivant de nouvelles modalités d’encadrement prévues dans une entente de partenariat renouvelée entre le Cégep, le Conservatoire de musique et d’art dramatique du Québec et le Conservatoire de musique de Rimouski. « Nous avons revu les rôles respectifs des deux établissements dans la mise en oeuvre du programme, et ce, dans une volonté commune d’assurer la pérennité de ce programme à Rimouski », explique François Dornier, directeur général du Cégep de Rimouski.

Ainsi, les enseignantes et les enseignants en musique affectés à ce programme seront dorénavant des employés de l’établissement dès l’automne 2021, à la suite du processus d’embauche mené par le Cégep. Les étudiantes et les étudiants du programme continueront cependant d’évoluer dans les lieux du Conservatoire de musique de Rimouski dans le cadre des cours, des auditions et de la pratique instrumentale. Leur participation à la vie étudiante et aux évènements du Conservatoire favorisera un maillage souhaité entre les deux communautés.

À propos du programme Musique Jazz-pop

Le programme collégial Musique Jazz-pop est offert depuis l’automne 2010 par le Cégep de Rimouski, avec le soutien du Conservatoire de musique de Rimouski. Le programme permet l’apprentissage de divers instruments : percussions, batterie, saxophone, flûte, clarinette, trompette, chant, guitare, basse, violon, piano.

Au sujet du Cégep de Rimouski

Établissement d’enseignement supérieur solidement implanté dans son milieu, le Cégep de Rimouski se distingue par son dynamisme et par l’excellence de la formation qui y est offerte. Le Cégep de Rimouski est considéré comme un acteur important du développement régional. Il offre à 2200 étudiantes et étudiants 27 programmes d’études préuniversitaires et techniques dans des domaines variés et donne des services de formation continue à plus de 5000 personnes. Par leur travail, plus de 600 personnes collaborent à sa réussite, et ce, depuis plus de 50 ans.

Première cérémonie de fin d’études au Cégep de Rimouski : les étudiantes et les étudiants se disent au revoir

Le Cégep de Rimouski a tenu, samedi dernier, sa toute première cérémonie de fin d’études pour saluer le parcours collégial de ses finissantes et de ses finissants, qui auront su faire preuve de beaucoup d’adaptation et de persévérance pour obtenir leur diplôme en cette année de pandémie.

« En raison des mesures sanitaires en vigueur, de la planification requise pour tenir un tel évènement et de la responsabilité d’assurer la sécurité de toutes et de tous, nous avons fait le choix de célébrer en direct, mais à distance. Grâce à l’expertise technique de nos équipes et à notre sens de la débrouillardise, une cérémonie captée depuis la salle Georges-Beaulieu était diffusée en direct sur la plateforme de diffusion en direct du Collège ainsi que sur la page Facebook du Cégep de Rimouski, permettant à la famille, aux amies et amis ainsi qu’au grand public d’y assister. L’évènement était animé par deux intervenants du Cégep bien connus de la communauté étudiante, Jocelyn Pelletier et Patricia Ouellet. Les étudiantes et les étudiants avaient reçu à l’avance un paquet personnalisé contenant un mortier, un petit présent unique de la cohorte 2021 et une friandise », explique Ugo Leblanc, directeur adjoint des Services aux étudiants du Cégep de Rimouski.

Les animateurs de la cérémonie : Jocelyn Pelletier, technicien en information scolaire, et Patricia Ouellet, intervenante de corridor, sur la scène de la salle Georges-Beaulieu du Cégep de Rimouski.

En guise de clin d’oeil, un espace photo autonome extérieur fut mis en place durant toute la fin de semaine pour que les finissantes et les finissants puissent aller y faire un égoportrait souvenir devant la façade emblématique de l’établissement.

C’est sous le signe de l’émotion et de la reconnaissance d’un parcours particulièrement exigeant pour la cohorte 2021 que plusieurs intervenantes et intervenants, enseignantes et enseignants, et membres de la direction se sont adressés à la communauté étudiante, lors de la cérémonie, pour saluer leur réussite. Diplôme en poche, ces jeunes quittent maintenant le Cégep pour joindre le marché du travail ou pour entamer des études universitaires.

« Aujourd’hui, finissantes et finissants, c’est une journée dont nous nous souviendrons longtemps et à laquelle nous repenserons certainement avec nostalgie. Elle marque la fin d’un moment de notre vie que nous avons eu la chance de partager, mais également le premier jour du reste de notre vie d’adulte. Ces années passées au Cégep furent denses, non seulement en apprentissages, mais aussi, bien sûr, en émotions et en rencontres », témoigne Joëlle Boucher, finissante du programme Techniques policières, qui a partagé une touchante allocution avec ses pairs lors de l’évènement de samedi.

Merci à la Fondation du Cégep de Rimouski ainsi qu’à l’Association générale des étudiants du Cégep de Rimouski pour leur soutien dans l’organisation de cette première cérémonie de fin d’études.

Première cohorte finissante du programme Technologie de l’échographie médicale

Profitons de l’occasion pour saluer la toute première cohorte finissante du programme Technologie de l’échographie médicale. Il s’agit des premières étudiantes et du premier étudiant au Québec à conclure cette formation.

L’implantation d’un nouveau programme demande une organisation, une disponibilité et une adaptabilité hors du commun. Le Cégep de Rimouski souligne le travail remarquable de l’équipe départementale et félicite la cohorte étudiante qui joindra sous peu le marché du travail.

Une bourse d’une somme de 250 $ fut d’ailleurs remise à l’étudiante Gabrielle Hamel de la part de l’Ordre des technologues en imagerie médicale, en radio-oncologie et en électrophysiologie médicale du Québec (OTIMROEPMQ). Cette bourse est remise à une étudiante ou à un étudiant s’étant démarqué sur le plan de la réussite scolaire et démontrant de très bonnes attitudes professionnelles.

Sur la photo : Gabrielle Hamel, finissante du programme Technologie de l’échographie médicale, qui reçoit la bourse remise par l’OTIMROEPMQ en compagnie de Line Dionne, enseignante.

Une seconde remise de cartes-cadeaux pour de l’aide alimentaire

Le 4 mai dernier, la Fondation du Cégep de Rimouski a remis, pour une seconde fois cette année, des cartes-cadeaux d’épicerie totalisant cette fois un montant de 4 100 $. Cette aide alimentaire a pu soutenir 23 étudiantes et étudiants pour qui la fin du trimestre est plus éprouvante du point de vue financier. De ce nombre, 16 sont des parents aux études.

Notons que le Cégep de Rimouski, en collaboration avec sa Fondation et son association générale étudiante, organise chaque automne une collecte de denrées et de dons en argent pour aider les étudiantes et les étudiants qui ont besoin de soutien alimentaire. C’est la première fois que les dons amassés dans le cadre de la campagne annuelle permettent deux remises durant une même année scolaire (la première avait eu lieu en décembre 2020).

Au sujet du Cégep de Rimouski

Établissement d’enseignement supérieur solidement implanté dans son milieu, le Cégep de Rimouski se distingue par son dynamisme et par l’excellence de la formation qui y est offerte. Le Cégep de Rimouski est considéré comme un acteur important du développement régional. Il offre à 2200 étudiantes et étudiants 27 programmes d’études préuniversitaires et techniques dans des domaines variés et donne des services de formation continue à plus de 5000 personnes. Par leur travail, plus de 600 personnes collaborent à sa réussite, et ce, depuis plus de 50 ans.

Une rentrée sous le signe des retrouvailles se prépare au Cégep de Rimouski

Après 14 mois passés à adapter ses pratiques, le Cégep de Rimouski est plus que fier du travail accompli par son personnel pour offrir une expérience collégiale de qualité malgré les contraintes imposées par la crise sanitaire. C’est sans compter le chemin parcouru par ses 2 000 étudiantes et étudiants, qui ont su garder le cap et persévérer pour compléter leur trimestre.

« C’est extraordinaire ce que nous avons réussi à accomplir cette année au Cégep. Notre personnel a démontré une fois de plus à quel point les étudiantes et les étudiants sont au coeur de notre mission. Tout a été mis en place pour assurer la réussite et le soutien de notre communauté étudiante », commente François Dornier, directeur général du Cégep de Rimouski.

Résilience et adaptation

« Je l’ai répété à plusieurs reprises cette année, mais nos étudiantes et nos étudiants sont inspirants, autant par leur résilience que par leur capacité d’adaptation. Malgré les évènements, elles et ils vont bien. Nous les avons toutes et tous contactés par téléphone et par le biais de sondages, et ils ont toujours répondu présents. En écoutant leurs idées et leurs suggestions, nous avons réussi à nous ajuster pour offrir des services qui répondent réellement à leurs besoins actuels. Je veux leur dire un gros bravo! », mentionne François Dornier.

Une rentrée d’automne en pleine préparation

Le Cégep s’active déjà à préparer une rentrée beaucoup plus proche de la normalité que la réalité connue cette année. « Dans la mesure où la vaccination va bon train et que la situation sanitaire continue de s’améliorer dans notre région, les cours se donneront au Cégep, ce qui est une très bonne nouvelle! Nous demandons donc à nos étudiantes et à nos étudiants d’être à Rimouski à temps plein l’automne prochain, puisque l’enseignement se déroulera majoritairement en présence. On se retrouvera enfin! », mentionne Jocelynn Meadows, directrice des études.

Du côté de la Formation continue

La Formation continue poursuivra toutes ses formations dans son mode habituel, en virtuel, tout en rendant accessibles certains cours nécessitant des acquis techniques précis. Quant à la formation sur mesure et aux services aux entreprises, la Direction des formations continues évalue la possibilité d’offrir ces services en mode synchrone hybride, à la fois à distance et en présence. Enfin, le secteur de la reconnaissance des acquis et des compétences (RAC) demeure actif, principalement à distance, pour aiguiller les candidates et les candidats dans la poursuite de leur démarche.

Hausse des demandes d’admission

Malgré la pandémie, le Cégep de Rimouski a poursuivi ses efforts pour recruter des étudiantes et des étudiants de partout au Québec et à l’étranger. « Avec notre carte de programmes diversifiée, nous n’avons rien à envier aux cégeps des grands centres, bien au contraire! En plus de nos programmes de qualité, nous sommes fiers d’offrir à nos étudiantes et à nos étudiants une expérience étudiante intéressante, à échelle humaine, au sein d’un milieu de vie exceptionnel », explique M. Dornier. « Nos demandes d’admission au 1er et au 2e tour sont en hausse de 18 %, autant au Québec qu’à l’étranger. Ça démontre à quel point nous avons su être créatifs cette année », conclut-il.

Le 3e tour des inscriptions est toujours ouvert pour joindre l’un des programmes offerts au Cégep de Rimouski.

Au sujet du Cégep de Rimouski

Établissement d’enseignement supérieur solidement implanté dans son milieu, le Cégep de Rimouski se distingue par son dynamisme et par l’excellence de la formation qui y est offerte. Le Cégep de Rimouski est considéré comme un acteur important du développement régional. Il offre à 2200 étudiantes et étudiants 27 programmes d’études préuniversitaires et techniques dans des domaines variés et donne des services de formation continue à plus de 5000 personnes. Par leur travail, plus de 600 personnes collaborent à sa réussite, et ce, depuis plus de 50 ans.

Même en mode virtuel, les étudiantes et les étudiants du Cégep de Rimouski font leur cinéma!

C’est en mode virtuel que se déroulera la cinquième édition du Gala Cinéma et médias. Pour respecter les consignes sanitaires actuelles, cette soirée consacrée aux films étudiants du Cégep de Rimouski sera diffusée sur le Web le lundi 31 mai prochain, à compter de 18 h. Cette année encore, le gala regroupera quelques projets des étudiantes et des étudiants de première année et les productions de fin de formation des étudiantes et des étudiants de deuxième année du programme Arts, lettres et communication, option Cinéma et médias.

Comme le souligne Alain Dion, enseignant de cinéma, qui a accompagné les étudiantes et les étudiants lors de la réalisation de leurs productions finales : « Nous sommes vraiment heureux de présenter cette cinquième édition du Gala Cinéma et médias. Pour nos finissantes et nos finissants, c’est la fin d’une aventure qui a été plutôt rocambolesque. La pandémie leur a causé tellement de désagréments et bien des maux de tête, mais elles et ils ont fait preuve de persévérance, de rigueur et de beaucoup de créativité. Nous sommes vraiment très fiers d’eux. Ils ont travaillé tellement fort au cours des derniers mois et cette projection publique est un peu la consécration de leur cheminement scolaire ».

Pour cette 5e édition, la Fondation du Cégep de Rimouski remettra une bourse de 100 $ à une ou un étudiant méritant et l’organisme Paraloeil remettra deux bourses en service et équipement d’une valeur de 1500 $. La soirée permettra également de souligner le travail de certaines étudiantes et de certains étudiants qui se verront remettre les prix Claquette d’or pour la qualité de leur production.

Pour celles et ceux qui souhaitent assister à cette activité sur le Web, voici le lien où sera diffusé le Gala Cinéma et médias : https://livestream.com/cegepderimouski/galacinema.

À propos du programme Arts, lettres et communication, option Cinéma et médias

L’option Cinéma et médias permet d’expérimenter différentes techniques de création (cinéma, photographie, infographie, médias interactifs) et de découvrir le cinéma d’ici ainsi que le cinéma international. Le programme offre une riche culture générale qui stimule le développement d’un esprit critique et d’analyse face au cinéma et aux médias.

Pour faire une demande d’admission, il suffit de se rendre sur le site Web du Service régional d’admission au collégial de Québec (SRACQ).

Au sujet du Cégep de Rimouski

Établissement d’enseignement supérieur solidement implanté dans son milieu, le Cégep de Rimouski se distingue par son dynamisme et par l’excellence de la formation qui y est offerte. Le Cégep de Rimouski est considéré comme un acteur important du développement régional. Il offre à 2200 étudiantes et étudiants 27 programmes d’études préuniversitaires et techniques dans des domaines variés et donne des services de formation continue à plus de 5000 personnes. Par leur travail, plus de 600 personnes collaborent à sa réussite, et ce, depuis plus de 50 ans.

Exposition des finissantes et des finissants en Arts visuels du Cégep de Rimouski

Le Cégep de Rimouski présente S’UNIR, AUTREMENT, une exposition réunissant les plus récents projets de la cohorte 2019-2021 du programme Arts visuels. Le public du Cégep est invité à découvrir le résultat final de leur travail lors de cette exposition présentée du 10 au 26 mai à la galerie Latitude 48°.

S’unir autrement fait référence à l’identité individuelle des étudiantes et des étudiants réunis au sein d’un collectif. En effet, au cours de leurs études, elles et ils sont invités à explorer diverses avenues de création parmi lesquelles ils choisiront de défricher un chemin à leur image. Ces jeunes artistes se rejoignent ici en un espace commun à l’intersection de leurs différentes pratiques artistiques. Dans le contexte inédit de cette pandémie où le confinement et la distance furent la norme, l’union et le partage de leur vision respective du monde par les arts visuels célèbrent l’importance de l’autre et, avec elle, l’exaltation de notre humanité tout entière.

C’est ainsi que Anna Desrosiers, Karole-Anne Desrosiers-Bernier, Gabriel Lamarre, Meghane Morel, Isaack Patoine et Sarah St-Onge vous invitent à venir découvrir leurs projets réalisés dans les cours Production 2D, Production 3D, Production numérique ainsi qu’Activité synthèse.

Vernissage en mode virtuel

Le vernissage virtuel aura lieu le mercredi 19 mai 2021, dès 19 h, sur Zoom. Voilà une occasion pour le public de rencontrer les finissantes et les finissants du programme et d’en apprendre un peu plus sur leur démarche. Pour l’occasion, une bourse sera remise à une ou un étudiant méritant par la Fondation du Cégep de Rimouski.

La galerie est ouverte uniquement à la communauté étudiante et aux membres du personnel du Cégep, du lundi au dimanche de 8 h à 19 h 30.

À propos du programme Arts visuels

Le programme permet d’explorer une grande diversité de disciplines telles que le dessin, la peinture, la photographie, la sculpture, le traitement de l’image numérique, l’art vidéo et l’histoire de l’art.

Les étudiantes et les étudiants y réalisent des créations personnelles tout en explorant le langage visuel. Les différentes étapes d’un travail de création et le rôle de l’artiste dans la société sont abordés.

Pour faire une demande d’admission, il suffit de se rendre sur le site Web du Service régional d’admission au collégial de Québec (SRACQ).

Au sujet du Cégep de Rimouski

Établissement d’enseignement supérieur solidement implanté dans son milieu, le Cégep de Rimouski se distingue par son dynamisme et par l’excellence de la formation qui y est offerte. Le Cégep de Rimouski est considéré comme un acteur important du développement régional. Il offre à 2200 étudiantes et étudiants 27 programmes d’études préuniversitaires et techniques dans des domaines variés et donne des services de formation continue à plus de 5000 personnes. Par leur travail, plus de 600 personnes collaborent à sa réussite, et ce, depuis plus de 50 ans.

Pages