Communiqués de presse

Julie Raymond et Chantal Dion se joignent à l’équipe de gestion de la Direction des formations continues et du développement institutionnel

Julie Raymond

Le comité exécutif du Collège de Rimouski est heureux d’annoncer la nomination de madame Julie Raymond à titre de coordonnatrice du Service de développement, innovation et recherche (SDIR). Parmi ses nouvelles fonctions, madame Raymond sera notamment responsable de la coordination des secteurs du développement institutionnel, de l’exportation de l’expertise, des projets spéciaux et de la recherche pour le Collège de Rimouski. Son rôle appuiera le développement de l’établissement, les collaborations d’affaires, la recherche et l’innovation par la convergence de ses interventions, tant du point de vue de la coordination des dépôts de projets aux organismes subventionneurs que des actions visant le maillage avec les organismes et les entreprises.

Reconnue pour son leadership mobilisateur, ses habiletés relationnelles et son esprit d’innovation, madame Raymond est diplômée en enseignement de l’anglais, langue seconde, en plus d’avoir achevé différents cours à la maîtrise en développement régional. Après plusieurs années d’enseignement de l’anglais au primaire et au collégial, elle a rejoint l’équipe de la DFCDI en tant que conseillère pédagogique en 2018. Elle y a depuis coordonné le programme de Plongée professionnelle, en plus de contribuer à la conduite de projets de formations asynchrones.

L’entrée en poste de madame Raymond est prévue le 20 septembre.

Félicitations et bon succès dans cette nouvelle étape de carrière!

Madame Chantal Dion est nommée agente d’administration au Centre de formation en plongée professionnelle (CFPP)

Chantal Dion

Le comité exécutif du Collège de Rimouski annonce également la nomination de madame Chantal Dion à titre d’agente d’administration au Centre de formation en plongée professionnelle (CFPP), un secteur sous la Direction des formations continues et du développement institutionnel.

Madame Dion exercera des fonctions de gestion et de contrôle des activités administratives, techniques et financières du Centre, notamment l’attribution de ressources pour assurer la qualité des formations offertes, l’application de normes, de politiques et de règlements propres au secteur d’activité desservi, l’approvisionnement et la mise à jour du matériel et des équipements ainsi que le respect des règles de santé et sécurité au travail.

Elle sera aussi responsable de veiller à la gestion quotidienne des équipes de travail en place, en plus de participer à certaines initiatives de promotion.

Diplômée en techniques administratives au Cégep de Rimouski, madame Dion a occupé différentes fonctions de gestion chez Les Cliniques Sylvain Trudel, en plus d’y avoir assuré la direction générale au cours des cinq dernières années. Son expérience de gestion variée, sa polyvalence et sa capacité à mener différents mandats simultanément seront assurément des atouts pour le Collège.

L’entrée en poste de madame Dion est prévue le 4 octobre.

Félicitations et bienvenue dans l’équipe!

À propos de la Direction des formations continues et du développement institutionnel du Collège de Rimouski (DFCDI)

Regroupés sous la Direction des formations continues et du développement institutionnel, les services de formation continue du Cégep de Rimouski, de l’Institut maritime du Québec et du Centre matapédien d’études collégiales offrent des attestations d’études collégiales (AEC), le parcours de reconnaissance des acquis et des compétences (RAC) et des formations sur mesure. Elle offre des programmes d’AEC en administration et gestion, en génie, bâtiment et technologie, en sciences et environnement, en arts, langues et culture, en santé et dans le secteur humain. Afin de répondre aux besoins de l’industrie maritime, la Formation continue de l’Institut maritime du Québec, notamment par le biais du Centre de formation aux mesures d’urgence (CFMU) situé à Lévis, offre des possibilités de progression de carrières dans l’industrie maritime et portuaire, en sécurité maritime et industrielle, ainsi que des formations permettant l’obtention de brevets et de qualifications. Pour sa part, le Centre de formation en plongée professionnelle (CFPP) offre de la formation créditée et sur mesure. Enfin, les services de formation continue contribuent à l’essor institutionnel par l’élaboration de formules pédagogiques adaptées, de programmes, de formations et de nombreux partenariats, qu’ils soient municipaux, régionaux, québécois, canadiens ou internationaux. Rappelons qu’ils déploient de la formation à près de 3 900 personnes annuellement.

Au sujet du Collège de Rimouski

Le Collège de Rimouski est un établissement d’enseignement supérieur solidement implanté dans son milieu. Il se distingue par son dynamisme et par l’excellence de la formation qui y est offerte. Fort de ses trois composantes que sont le Cégep de Rimouski, l’Institut maritime du Québec et le Centre matapédien d’études collégiales, le Collège de Rimouski est considéré comme un acteur important du développement régional.

Il offre à 2 600 étudiantes et étudiants au-delà de 30 programmes d’études préuniversitaires et techniques dans des domaines variés et dispense des services de formation continue à près de 3900 personnes. Par leur travail, près de 800 personnes collaborent à sa réussite.

La nouvelle loterie de la Fondation du Cégep de Rimouski est lancée!

Populaire et incontournable initiative de financement, la loterie de la Fondation du Cégep de Rimouski se renouvelle cette année en offrant la chance aux participantes et aux participants de remporter l’un des 23 prix offerts par ses généreux partenaires locaux.

D’une valeur totale de 10 000 $, les prix prennent la forme de chèques-cadeaux échangeables chez les commerces et les organisations qui soutiennent la Fondation.

« Le comité responsable de l’élaboration de la nouvelle loterie souhaitait offrir une visibilité et un soutien à nos entreprises locales tout en offrant des prix intéressants et diversifiés. Les nombreux commentaires positifs reçus nous indiquent que cette nouvelle formule ravit déjà nos participantes et nos participants! », mentionne M. Dave Dumas, membre du comité responsable de la loterie de la Fondation du Cégep de Rimouski.

Rappelons que les montants amassés dans le cadre de cette édition de la loterie soutiendront spécifiquement les bourses au tutorat et les stages. Il est possible de consulter la liste complète des prix à gagner ou de se procurer un billet, vendu au coût de 60 $ chacun, sur le site Web de la Fondation. Tous les tirages auront lieu le vendredi 10 décembre 2021.

Les partenaires de cette nouvelle loterie

Merci aux nombreux partenaires de la Fondation du Cégep de Rimouski qui collaborent à cette nouvelle loterie :

À propos de la Fondation du Cégep de Rimouski

La Fondation agit en collaboration avec le cégep, les acteurs socio-économiques régionaux ainsi qu’avec les étudiantes et les étudiants, comme levier de créativité, d’innovation et de dynamisme pour l’enrichissement du milieu collégial. Elle participe au développement de projets dynamiques et structurants favorables au développement de la communauté. Fondée en 1988, la Fondation remet des bourses de diverses natures et appuie en grand nombre les projets étudiants qui répondent à sa mission.

Au sujet du Cégep de Rimouski

Établissement d’enseignement supérieur solidement implanté dans son milieu, le Cégep de Rimouski se distingue par son dynamisme et par l’excellence de la formation qui y est offerte. Le Cégep de Rimouski est considéré comme un acteur important du développement régional. Il offre à 2200 étudiantes et étudiants 27 programmes d’études préuniversitaires et techniques dans des domaines variés et donne des services de formation continue à plus de 3900 personnes. Par leur travail, plus de 600 personnes collaborent à sa réussite, et ce, depuis plus de 50 ans.

Inauguration officielle de l’agrandissement : un vent de renouveau souffle sur le CFMU!

Le Centre de formation aux mesures d’urgence (CFMU) inaugure officiellement ses nouvelles installations. Signe d’une nouvelle ère, l’évènement rassemblant partenaires et collaborateurs du milieu maritime a permis de dévoiler les résultats d’un investissement de 5,7 M$ grandement attendu dans ce secteur.

La superficie du centre a été doublée et comprend désormais des classes polyvalentes supplémentaires, des locaux de formation à distance, une salle collaborative, un atelier spécialisé en matelotage ainsi qu’un espace dédié à la simulation du remorquage de chaloupe.

« Tout a été réfléchi pour pouvoir offrir des formations dans un environnement contemporain, lumineux et aéré. Des équipements de simulation à la fine pointe de la technologie côtoient ceux qui permettent des interventions dans des environnements très réalistes. C’est vraiment ce qui fait du CFMU un lieu unique en son genre », mentionne monsieur François Dornier, directeur général du Collège de Rimouski.

Le CFMU est un acteur indispensable de l’industrie maritime au Québec. Avantageusement positionné près des grands centres et point d’ancrage de l’Institut maritime du Québec à Lévis, il est un passage incontournable pour les étudiantes et les étudiants de niveau collégial en navigation et en génie mécanique de marine, ainsi que pour tout le personnel de la marine marchande, des traversiers et des croisièresexcursions.

Depuis 1983, le CFMU soutient l’industrie maritime et portuaire en accompagnant les personnes dans le rehaussement de leurs compétences. Reconnu par Transports Canada, le centre offre aux gens de mer des formations réglementées en survie en mer ainsi qu’en lutte contre les incendies à bord des navires. Fort de son créneau d’expertise, le CFMU est envié pour le réalisme de ses contextes de formation et est reconnu tant au Canada qu’à l’étranger.

« Nous sommes prêts à accueillir et à répondre aux demandes et aux besoins de formation des travailleuses et des travailleurs de l’industrie maritime d’aujourd’hui et de demain. Toutes les ressources seront mises à contribution pour prendre part à la croissance de l’industrie et à ses changements », confirme madame Julie Gasse, coordonnatrice par intérim du CFMU et directrice des formations continues et du développement institutionnel au Collège de Rimouski.

Notons que la firme chargée du projet d’agrandissement est Gagnon, Letellier, Cyr, Ricard, Mathieu & Associés, architectes, et que les travaux sont assurés par Les Constructions Béland & Lapointe.

À propos de la Direction des formations continues et du développement institutionnel du Collège de Rimouski (DFCDI)

Regroupés sous la Direction des formations continues et du développement institutionnel, les services de formation continue du Cégep de Rimouski, de l’Institut maritime du Québec et du Centre matapédien d’études collégiales offrent des attestations d’études collégiales (AEC), le parcours de reconnaissance des acquis et des compétences (RAC) et des formations sur mesure. Elle offre des programmes d’AEC en administration et gestion, en génie, bâtiment et technologie, en sciences et environnement, en arts, langues et culture, en santé et dans le secteur humain. Afin de répondre aux besoins de l’industrie maritime, la Formation continue de l’Institut maritime du Québec, notamment par le biais du Centre de formation aux mesures d’urgence (CFMU) situé à Lévis, offre des possibilités de progression de carrières dans l’industrie maritime et portuaire, en sécurité maritime et industrielle, ainsi que des formations permettant l’obtention de brevets et de qualifications. Pour sa part, le Centre de formation en plongée professionnelle (CFPP) offre de la formation créditée et sur mesure. Enfin, les services de formation continue contribuent à l’essor institutionnel par l’élaboration de formules pédagogiques adaptées, de programmes, de formations et de nombreux partenariats, qu’ils soient municipaux, régionaux, québécois, canadiens ou internationaux. Rappelons qu’ils déploient de la formation à près de 3 900 personnes annuellement.

Au sujet du Collège de Rimouski

Le Collège de Rimouski est un établissement d’enseignement supérieur solidement implanté dans son milieu. Il se distingue par son dynamisme et par l’excellence de la formation qui y est offerte. Fort de ses trois composantes que sont le Cégep de Rimouski, l’Institut maritime du Québec et le Centre matapédien d’études collégiales, le Collège de Rimouski est considéré comme un acteur important du développement régional. Il offre à 2 600 étudiantes et étudiants au-delà de 30 programmes d’études préuniversitaires et techniques dans des domaines variés et dispense des services de formation continue à près de 3900 personnes. Par leur travail, près de 800 personnes collaborent à sa réussite.

Deux cohortes de formations confirmées à l’AEC en éducation à l’enfance de la Formation continue du Cégep de Rimouski et du CMEC

La Formation continue du Cégep de Rimouski-CMEC se réjouit de l’excellente réponse obtenue dans le cadre de son programme d’AEC en éducation à l’enfance. En effet, ce sont deux cohortes regroupant 52 futures éducatrices et futurs éducateurs qui ont manifesté leur intérêt de suivre la formation au cours de la prochaine année.

La formation, qui s’amorce le 8 septembre prochain, sera offerte en mode virtuel. Rappelons que dès le départ, celle-ci offrira aux futures éducatrices et aux futurs éducateurs la possibilité d’étudier et de travailler dans le domaine de la petite enfance. La formule prévoit un horaire adapté à la situation avec 4 jours de formation en mode virtuel pour 1 journée travaillée en centre de la petite enfance.

Cette formule innovante permet aux apprenantes et aux apprenants d’être rapidement plongés dans l’univers des tout-petits et dans leur milieu de travail. De plus, les organisations peuvent bénéficier de personnel supplémentaire pour pallier le criant manque de main-d’oeuvre dans le domaine. La directrice adjointe, responsable de la Formation continue au Cégep de Rimouski et au CMEC, madame Heidi-Kim Ferguson, précise : « Nous sommes heureux de pouvoir appuyer le secteur de l’éducation à l’enfance, en formant davantage d’éducatrices et d’éducateurs. Plusieurs personnes se sont senties interpellées et le nombre d’inscriptions s’est avéré au-delà de nos espérances ».

Depuis plusieurs mois, une table de discussion en éducation à l’enfance initiée par le Collège de Rimouski et réunissant les divers acteurs socio-économiques et des CPE de notre territoire permettent de discuter des enjeux vécus dans le milieu, notamment la pénurie de main-d’oeuvre et le rehaussement des compétences dans le domaine.

Quelques places sont disponibles pour suivre l’AEC en éducation à l’enfance.

À propos de la Direction des formations continues et du développement institutionnel du Collège de Rimouski (DFCDI)

Regroupés sous la Direction des formations continues et du développement institutionnel, les services de formation continue du Cégep de Rimouski, de l’Institut maritime du Québec et du Centre matapédien d’études collégiales offrent des attestations d’études collégiales (AEC), le parcours de reconnaissance des acquis et des compétences (RAC) et des formations sur mesure. Elle offre des programmes d’AEC en administration et gestion, en génie, bâtiment et technologie, en sciences et environnement, en arts, langues et culture, en santé et dans le secteur humain. Afin de répondre aux besoins de l’industrie maritime, la Formation continue de l’Institut maritime du Québec, notamment par le biais du Centre de formation aux mesures d’urgence (CFMU) situé à Lévis, offre des possibilités de progression de carrières dans l’industrie maritime et portuaire, en sécurité maritime et industrielle, ainsi que des formations permettant l’obtention de brevets et de qualifications. Pour sa part, le Centre de formation en plongée professionnelle (CFPP) offre de la formation créditée et sur mesure. Enfin, les services de formation continue contribuent à l’essor institutionnel par l’élaboration de formules pédagogiques adaptées, de programmes, de formations et de nombreux partenariats, qu’ils soient municipaux, régionaux, québécois, canadiens ou internationaux. Rappelons qu’ils déploient de la formation à près de 3 900 personnes annuellement.

Au sujet du Collège de Rimouski

Le Collège de Rimouski est un établissement d’enseignement supérieur solidement implanté dans son milieu. Il se distingue par son dynamisme et par l’excellence de la formation qui y est offerte. Fort de ses trois composantes que sont le Cégep de Rimouski, l’Institut maritime du Québec et le Centre matapédien d’études collégiales, le Collège de Rimouski est considéré comme un acteur important du développement régional. Il offre à 2 600 étudiantes et étudiants au-delà de 30 programmes d’études préuniversitaires et techniques dans des domaines variés et dispense des services de formation continue à près de 3 900 personnes. Par leur travail, près de 800 personnes collaborent à sa réussite.

La LHJMQ s’associe avec Cégep virtuel pour bonifier l’accompagnement de ses joueurs vers la réussite scolaire

La conciliation sport-études pour les étudiants-athlètes constitue pour plusieurs un défi de taille. Arrimer cours, entrainements, matchs et tournois représente un exercice en soi et les conflits d’horaires sont chose fréquente. Afin de bonifier les services offerts aux joueurs dans le cadre de son programme scolaire, la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) a choisi de s’associer à Cégep virtuel, un regroupement de 10 cégeps de région qui offre des cours collégiaux en classes virtuelles synchrones.

Cette nouvelle option d’études s’ajoutera à celles déjà en place pour les joueurs au collégial afin de faciliter la conciliation sport-études et favoriser la réussite scolaire. Ainsi, les étudiants-athlètes auront accès à des cours qui pourront s’intégrer à leurs horaires et recevront une formation avec un enseignant, comme s’ils étaient en classe.

Cégep virtuel est offert à tous les étudiants du réseau collégial qui ont besoin d’alternatives pour suivre certains cours et compléter leur cheminement collégial. Que ce soit pour suivre le cours manquant pour décrocher son diplôme, rattraper un retard de formation alors que les cours recherchés ne sont pas offerts à la session désirée, ou encore régler un conflit d’horaire en lien avec le travail ou les entrainements sportifs, Cégep virtuel permet de palier à plusieurs situations qui peuvent représenter un risque pour la persévérance et la réussite scolaire.

La LHJMQ offre un encadrement personnalisé et de qualité à ses joueurs étudiants. La conciliation du hockey et des études collégiales a été rendue possible grâce à l’Alliance Sport-Études et Cégep à distance, des partenaires de longue date qui offrent également du soutien et des services aux hockeyeurs de la LHJMQ. Le Cégep virtuel se joindra à ce groupe afin d’offrir des services complémentaires pour que chaque joueur au collégial puisse avoir des options d’études qui lui conviennent et qui favorisent sa réussite scolaire.

Un modèle qui a fait ses preuves

Avec un taux de réussite de près de 90 %, Cégep virtuel a confirmé la pertinence de son modèle. D’ailleurs, si au départ l’offre de Cégep virtuel était exclusivement réservée à la clientèle des cégeps partenaires, celle-ci est désormais accessible aux étudiants de l’ensemble du réseau collégial du Québec afin de répondre à la demande en besoins alternatifs de formations. À ce jour, près de 5700 étudiants ont bénéficié des cours de Cégep virtuel.

Citations

« Nous sommes très heureux de nous associer avec Cégep virtuel et d’avoir une autre option d’études à offrir à nos joueurs au collégial. Tous les joueurs de la LHJMQ sont aussi des étudiants, c’est pourquoi ils doivent donner le meilleur d’eux-mêmes tant sur la glace que dans leurs études. Le double projet hockey et études est une priorité pour la LHJMQ et notre association avec Cégep virtuel permettra à nos joueurs au collégial de bénéficier d’une nouvelle offre de formation de qualité pour continuer à répondre à leurs besoins. »

Gilles Courteau, commissaire de la Ligue de hockey junior majeur du Québec

« Cégep virtuel est heureux de s’associer avec la Ligue de hockey junior majeur du Québec et de contribuer à encourager la réussite scolaire chez les étudiants-athlètes. Ce partenariat démontre aussi tout le potentiel des classes virtuelles synchrone aux étudiants ayant besoin davantage de flexibilité pour poursuivre leurs cursus au collégial »

Josée Leblanc, directrice, Cégep virtuel

À propos de Cégep virtuel

Né en 2016, Cégep virtuel est un partenariat entre dix cégeps de région, dont de petits centres d’études. Ils ont uni leurs efforts pour permettre à leurs étudiants d’accéder à une offre de cours alternative substantielle. Visant la réussite des étudiants et souhaitant s’appuyer sur l’expertise de leurs enseignants, Cégep virtuel a opté pour un modèle reposant sur la classe virtuelle synchrone.

Cégep virtuel a pour mission de favoriser la réussite, la persévérance et la diplomation des étudiants du collégial par une offre de cours alternative concertée en classe virtuelle.

À propos de la LHJMQ

La Ligue de hockey junior majeur du Québec fait partie de la Ligue canadienne de hockey, la meilleure ligue de développement au monde. La LHJMQ a pour mission de faire évoluer le hockey par l’encadrement sportif et académique de ses joueurs d’élite dans un environnement sécuritaire et formateur pour les préparer à leur vie d’adulte.

On se retrouve enfin au Cégep de Rimouski!

Pour plus de 2 200 étudiantes et étudiants inscrits au Cégep de Rimouski, cette semaine sonne leur grand retour en présence dans les murs de l’établissement, après une dernière année passée principalement à distance pour plusieurs. Ces retrouvailles attendues permettront à la communauté collégiale de reprendre une vie presque normale où le sentiment d’appartenance sera mis de l’avant plus que jamais!

« C’est avec beaucoup d’enthousiasme et un grand soulagement que notre communauté vit cette rentrée d’automne. Cette semaine, c’est l’accueil et la remise des horaires qui se fait chez nous, avant le retour en classe la semaine prochaine. Aux Résidences, les jeunes sont déjà en train de s’installer en grand nombre. Pour nos équipes enseignantes, professionnelles et de soutien, le fait de retrouver nos étudiantes et nos étudiants en présence donne tout son sens à notre mission éducative. Nous allons enfin pouvoir recommencer à faire ce que nous faisons le mieux : leur offrir une expérience d’études significative et les accompagner dans leur réussite en étant physiquement avec eux », indique François Dornier, directeur général du Cégep de Rimouski. « Selon les données que l’on possède actuellement, nous dépasserons le seuil de vaccination minimal exigé pour notre population étudiante, si la cadence se maintient et que celle-ci va bel et bien chercher la seconde dose requise. C’est maintenant que ça se passe pour atteindre la cible! », ajoute-t-il.

Vaccination mobile et mesures sanitaires

Notons que la clinique de vaccination mobile Vacc-I-Express du CISSS du Bas-Saint-Laurent sera présente dans le stationnement du Cégep ce lundi 16 août entre 9 h et 15 h pour offrir la vaccination à celles et ceux qui seront sur place, au besoin. Aucun rendez-vous n’est nécessaire. Il sera possible d’y recevoir le vaccin Moderna et Pfizer BioNTech, en première ou en deuxième dose.

Des mesures sanitaires demeurent également en place au Cégep de Rimouski pour assurer un milieu sécuritaire et pour limiter les risques d’éclosion. Le port du masque de procédure est obligatoire lors de tous les déplacements à l’intérieur, ce dernier pouvant être retiré uniquement une fois assise ou assis en classe ou à son poste de travail.

La distanciation physique doit également être favorisée autant que possible. « Bien sûr, chaque personne demeure responsable de se laver régulièrement les mains et d’évaluer son état de santé quotidiennement. En cas de symptômes, on se doit de rester chez soi et de suivre les recommandations de la Santé publique », précise M. Dornier.

Une transition en douceur vers les études collégiales

Du côté de la Direction des études, une attention particulière est portée à l’intégration des étudiantes et des étudiants qui arrivent du secondaire. « La transition du secondaire vers le cégep est une étape importante. Nos jeunes n’ont pas toutes et tous bénéficié des meilleures conditions pour compléter leur 5e secondaire au printemps dernier. Nous sommes prêts à les accueillir et à leur offrir du soutien au besoin. Avec nous, elles et ils ne seront pas laissés à eux-mêmes. La réussite de nos étudiantes et de nos étudiants oriente toutes nos actions et nous ferons de notre mieux pour les aider », mentionne Jocelynn Meadows, directrice des études au Cégep de Rimouski.

Accueil d’étudiants étrangers

Malgré les embûches administratives liées à la pandémie et aux restrictions de voyage, le Cégep de Rimouski accueille tout de même cet automne une vingtaine d’étudiantes et d’étudiants étrangers. En provenance de la France, de La Réunion, du Maroc et du Cameroun, ceux-ci ont dû faire preuve de persévérance pour mener à bien le processus et atterrir chez nous dans le respect des mesures sanitaires en vigueur. Ils se joindront aux cohortes des programmes Techniques de diététique, Technologie du génie civil, Gestion de commerces, Technologie d’analyses biomédicales, Technologie de radiodiagnostic, Techniques d’éducation spécialisée, Techniques de travail social, Technologie forestière et Arts, lettres communication, option Langues.

« La présence de nouveaux étudiants étrangers contribue au rayonnement et à la diversité de notre milieu. Nous sommes vraiment heureux de les accueillir chez nous et de leur faire vivre l’aventure des études collégiales à Rimouski! », commente François Dornier, directeur général.

Pour en savoir plus sur la rentrée au Cégep de Rimouski

Tous les détails en lien avec la rentrée sont accessibles en ligne dans le Guide de l’étudiant(e). De plus, les médias sociaux du Cégep sont alimentés quotidiennement pour obtenir des rappels et des informations pertinentes en lien avec le début du trimestre. Concernant les activités parascolaires à venir et l’utilisation des installations sportives, les modalités liées au passeport vaccinal viendront préciser ces points prochainement.

Au sujet du Cégep de Rimouski

Établissement d’enseignement supérieur solidement implanté dans son milieu, le Cégep de Rimouski se distingue par son dynamisme et par l’excellence de la formation qui y est offerte. Le Cégep de Rimouski est considéré comme un acteur important du développement régional. Il offre à 2 200 étudiantes et étudiants 27 programmes d’études préuniversitaires et techniques dans des domaines variés et donne des services de formation continue à plus de 3 900 personnes. Par leur travail, plus de 600 personnes collaborent à sa réussite, et ce, depuis plus de 50 ans.

Projet de coenseignement avec l’Alberta en éducation à l’enfance : un succès sur toute la ligne!

Grâce à un partenariat mis sur pied dans le cadre du Fonds de partenariats au collégial du Réseau des cégeps et des collèges francophones du Canada (RCCFC), la Formation continue du Cégep de Rimouski dresse un portrait positif du projet de coenseignement entre deux cohortes, l’une au Québec et l’autre en Alberta, du programme Techniques d’éducation à l’enfance.

En effet, c’est sous le signe de la réussite que s’est terminé le projet en juin dernier. Celui-ci prévoyait divers échanges tenus à plus de 4 000 km de distance entre le Centre collégial de l’Alberta, situé à Edmonton (CCA), et le Cégep de Rimouski. Les différentes réalités entre les francophones en milieu majoritaire et ceux qui évoluent dans un milieu minoritaire ainsi que les différents modèles de gestion des services de garde ont été au coeur des échanges entre les enseignantes et les étudiantes des deux provinces.

En plus d’offrir une expérience inédite aux participantes, tant enseignantes qu’étudiantes, le projet a également permis de mettre de l’avant l’expertise recherchée dans le domaine de l’éducation à l’enfance ainsi que le partage des pratiques inspirantes et exemplaires en enseignement des deux établissements. Les étudiantes ont pu profiter d’un coenseignement dynamique et favorable à leur apprentissage.

Forte de cette expérience enrichissante qui représente une occasion d’ouverture à l’autre pour l’ensemble des étudiantes, la Formation continue du Cégep de Rimouski reconduira cette initiative porteuse en collaboration avec le CCA dès l’automne 2021.

À propos de la Direction des formations continues et du développement institutionnel du Collège de Rimouski (DFCDI)

Regroupés sous la Direction des formations continues et du développement institutionnel, les services de formation continue du Cégep de Rimouski, de l’Institut maritime du Québec et du Centre matapédien d’études collégiales offrent des attestations d’études collégiales (AEC), le parcours de reconnaissance des acquis et des compétences (RAC) et des formations sur mesure. Elle offre des programmes d’AEC en administration et gestion, en génie, bâtiment et technologie, en sciences et environnement, en arts, langues et culture, en santé et dans le secteur humain. Afin de répondre aux besoins de l’industrie maritime, la Formation continue de l’Institut maritime du Québec, notamment par le biais du Centre de formation aux mesures d’urgence (CFMU) situé à Lévis, offre des possibilités de progression de carrières dans l’industrie maritime et portuaire, en sécurité maritime et industrielle, ainsi que des formations permettant l’obtention de brevets et de qualifications. Pour sa part, le Centre de formation en plongée professionnelle (CFPP) offre de la formation créditée et sur mesure. Enfin, les services de formation continue contribuent à l’essor institutionnel par l’élaboration de formules pédagogiques adaptées, de programmes, de formations et de nombreux partenariats, qu’ils soient municipaux, régionaux, québécois, canadiens ou internationaux. Rappelons qu’ils déploient de la formation à près de 3 900 personnes annuellement.

Plus de 20 000 $ amassés : les étudiantes et les étudiants en Techniques administratives du Cégep de Rimouski redonnent à la communauté bas-laurentienne

Dans le cadre de leur cours de management, les étudiantes et les étudiants de deuxième année en Techniques administratives du Cégep de Rimouski ont organisé ce printemps une panoplie d’activités de financement originales visant à recueillir des fonds pour soutenir des organismes locaux.

Le Regroupement des cégeps de régions souligne l’importance des établissements collégiaux en régions éloignées

À la suite de l’annonce de la ministre de l’Enseignement supérieur, Mme Danielle McCann, qui a autorisé le 18 juin dernier, 21 814 places supplémentaires dans les cégeps du Grand Montréal, le Regroupement des cégeps de régions (RCR), qui regroupe 12 cégeps répartis dans les régions de l’Abitibi-Témiscamingue, du Bas-Saint-Laurent, de la Côte-Nord, de la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine et du Saguenay–Lac-Saint-Jean, souhaite réaffirmer l’importance des cégeps en région.

Ces derniers sont d’une importance cruciale, pour le développement économique, mais aussi pour favoriser une plus grande accessibilité aux études collégiales. À cet effet, le Regroupement poursuit ses travaux de régionalisation de l’offre de programmes afin de répondre aux besoins importants de main-d’oeuvre des régions. Un travail mené de concert avec les acteurs économiques régionaux et le Ministère.

Une solution durable à la pénurie de main-d’oeuvre

Les régions du Québec étant particulièrement touchées par la pénurie de main-d’oeuvre, les formations de grande qualité offertes par les cégeps représentent des solutions prometteuses pour contrer cet enjeu. Le Regroupement des cégeps de régions (RCR) réitère donc l’importance de bonifier et de diversifier leur offre de programmes de formation et d’améliorer leurs infrastructures, permettant ainsi aux régions d’attirer des étudiants de partout au Québec et de l’international afin d’assurer une relève dans divers domaines. L’implication des cégeps est d’ailleurs reconnue dans le travail de concertation des acteurs socio-économiques des régions qui visent à s’unir pour répondre aux besoins des entreprises. À cet effet, les membres du RCR souhaitent maintenir les efforts qui ont jusqu’à présent permis d’accueillir des milliers d’étudiants internationaux dans leurs murs.

Accès à l’éducation supérieure

Par ailleurs, la régionalisation des offres de cours revêt une grande importance dans l’accès à l’éducation supérieure au Québec. La décision d’étudier dans les grands centres comme Montréal s’accompagne d’une charge financière qui n’est pas concevable pour tous les étudiants. La fréquentation des cégeps et la variété des programmes offerts sont interdépendantes et doivent continuer d’être une priorité pour les acteurs économiques et gouvernementaux impliqués.

En bref

  • Unissant douze (12) cégeps établis aux quatre coins du Québec, le Regroupement des cégeps de régions (RCR) a pour mission d’assurer la bonification et l’attractivité des programmes collégiaux au sein des régions dites éloignées de même que favoriser le développement socio-économique régional.
  • Le Regroupement prend connaissance de l’annonce de la ministre de l’Enseignement supérieur, Mme Danielle McCann, qui a bonifié la fréquentation des cégeps francophones du grand Montréal afin d’autoriser 21 814 places supplémentaires sur un horizon de 10 ans.
  • Le Regroupement souhaite souligner l’importance du soutien accordé aux cégeps en régions, notamment en ce qui a trait à la gestion de la pénurie de main-d’oeuvre et à l’accès à l’éducation supérieure.

Citation

« Nous nous réjouissons toujours de voir que les établissements collégiaux québécois sont considérés dans les décisions gouvernementales et souhaitons souligner le rôle crucial qu’ont les cégeps régionaux au sein même de leur communauté. Nous suivrons avec intérêt les prochaines annonces du Ministère de l’Enseignement supérieur concernant les cégeps en régions éloignées. »

- Marie-Claude Deschênes, DG Cégep de La Pocatière et porte-parole du Regroupement des cégeps de régions.

À propos du Regroupement des cégeps de régions

Le Regroupement des cégeps de régions (RCR) est constitué de douze (12) cégeps membres établis dans cinq (5) régions administratives du Québec, soit l’Abitibi-Témiscamingue, le Bas-Saint-Laurent, la Côte-Nord, la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine et le Saguenay–Lac-Saint-Jean. Le RCR a pour objectifs principaux de se concerter et se positionner afin d’assurer une offre de formation complète, accessible et adaptée pour les régions « dites » éloignées. Le regroupement contribue à identifier des solutions favorisant le développement régional, l’occupation optimale du territoire québécois ainsi que la vitalité économique des régions et en assure la mise en oeuvre pour des régions encore plus fortes.

Pour tout renseignement

Mélissa Bradette
TACT
Cellulaire : (418) 540-0324
mbradette@tactconseil.ca

De belles reconnaissances pour une étudiante et un étudiant en Technologie de radiodiagnostic

Le Département de radiodiagnostic tient à souligner les belles reconnaissances reçues par une étudiante et un étudiant du programme.

Pages