Témoignages d’étudiants sur la transition entre le secondaire et le Cégep

Qui de mieux pour expliquer comment ça se passe (pour vrai!) que d’authentiques étudiants du Cégep? En prenant le temps de lire leurs récits et d’écouter leurs témoignages, tu pourrais découvrir des conseils précieux pour bien vivre la transition entre le secondaire et le Cégep.

 

« J’ai trouvé la transition difficile, même si je ne m’en suis rendu compte qu’à ma deuxième année. [...] À ce point, j’ai eu à me prendre en main sérieusement et j’ai trouvé cela très difficile. Je n’ai jamais étudié durant mon passage au secondaire, mais j’ai dû adopter des stratégies différentes au cégep. Pour passer les cours, la présence ne suffit pas. L’étude se fait par soi-même et les profs ne laissent pas de passe-droits. J’ai aussi trouvé difficile de gérer mon temps intelligemment. J’avais l’habitude de quitter lorsque mes cours étaient terminés, mais j’ai pris conscience que ces heures étaient libérées justement pour qu’on s’en serve pour faire nos travaux et notre étude.

[Mes] astuces pour bien réussir [mes] études au collégial ?

  ✔   Avoir un horaire à chaque semaine où inscrire tout ce qu’on a à faire
  ✔   Bloquer du temps à chaque semaine (chaque jour si possible) pour soi
  ✔   Entretenir une bonne hygiène de vie

Chaque heure est indispensable, surtout en fin de session. C’est très important d’avoir un agenda ou tout autre planificateur afin de gérer les priorités et les échéanciers. [...] Un conseil qui m’a été d’une très grande aide, c’est d’utiliser au maximum mon agenda. Je fonctionne avec un code de couleurs afin de voir d’un seul coup d’œil ce que j’ai besoin de voir. Ce qui m’aide presque à tout coup, c’est de rester à l’école pour faire [mes travaux]. Je prends un petit local ou un coin tranquille pour diminuer les facteurs de distraction. Ainsi, je suis plus efficace. »

— Anabelle, étudiante en travail social

 

« [Ma transition du secondaire au Cégep] fut particulièrement facile, mais ce n’est malheureusement pas le cas pour tous. Passer du secondaire au cégep, c’est une grosse étape, c’est impressionnant et il faut savoir bien gérer tout ça. Je dirais que mon plus gros défi à moi fut de me faire un cercle d’amis, du fait que je ne viens pas du tout de la région. Je crois que pour bien s’adapter à ce type de problème, il faut s’impliquer. N’ayez pas peur de prendre part à des activités parascolaires, c’est un excellent moyen de faire de nouvelles rencontres tout en ayant du plaisir ! Dans mon cas, j’ai commencé à faire de l’improvisation avec la LICR (Ligue d’improvisation du Collège de Rimouski), ce qui m’a permis de rencontrer des gens incroyables.

Étudier, c’est la base de la réussite académique ! Les cours passent vite, les devoirs s’accumulent. Il faut faire preuve d’une bonne organisation dans ses devoirs pour exceller, sans quoi on s’y perd et on finit par avoir des mi sessions intenses (je ne vous le souhaite pas.) Le meilleur moyen de se motiver, c’est selon moi de visualiser son avenir, voir ce que l’on veut faire dans, exemple, 10 ans et tout faire pour y parvenir. En terminant, si je devais conseiller les nouveaux arrivants, je leur dirais de respirer profondément, de ne pas hésiter à s’impliquer dans la communauté étudiante et surtout : d’avoir du plaisir à étudier dans ce merveilleux cégep qu’est le Cégep de Rimouski ! »

— Marc-André, étudiant en Sciences humaines

 

« Pour moi la transition s’est faite assez facilement, le secondaire a été très difficile de mon côté ce qui fait que le cégep était pour moi une chance de tout recommencer. Dès mes premiers jours j’adorais déjà le cégep [grâce] au bel environnement et au fait que je faisais ce que j’aimais. Personnellement, étant un TDAH de niveau supérieur et NON médicamenté en plus, mon plus grand défi a été d'organiser mon temps en général et mon assiduité dans mes travaux. Je pense qu’un agenda bien organisé au point où il te reste un minimum de temps libre c’est le meilleur outil pour survivre [au] cégep. Cégep et organisation viennent automatiquement de pair.

Heureusement au cégep il existe des ressources qui peuvent t’offrir un [soutien] si tu as des difficultés à t'organiser. Pour ce qui est [de la] question des devoirs, ma motivation, je vais la chercher dans le fait que j’étudie dans ce qui me passionne et qu’un jour je serai ce que je souhaite devenir [...]. Guys... le cégep… c’est trippant !! OK? Vous allez adorer, mais si j’ai un seul conseil à vous donner, c’est de ne pas trop vous impliquer dans 3000 activités dès votre arrivée parce que vous allez faire le saut à votre première mi session… Je ne vous dis pas de ne rien faire. S’impliquer c’est vraiment nice.

Ayez du fun dans ce que vous faites pis n’allez surtout pas dans un domaine pour suivre vos AMIS : c’est le pire choix à faire. »

— Félix, étudiant en Jazz-Pop

 

  Retour