Le SEREX inaugure ses nouvelles installations

C’est avec une immense fierté que le Service de recherche et d’expertise en transformation des produits forestiers (SEREX), un centre collégial de transfert de technologie rattaché au Cégep de Rimouski, a inauguré de nouvelles installations. La mise à niveau des infrastructures totalise 4 357 000 $ d’investissement.

Le projet a été rendu possible grâce à une aide financière de 3 825 000 $, dont 2 125 000 $ ont été fournis par le Fonds d’investissement stratégique pour les établissements postsecondaires du gouvernement du Canada et 1 700 000 $ par le Plan québécois des infrastructures du gouvernement du Québec. Par cet agrandissement, le bâtiment, construit en 1968, sera désormais mieux adapté aux besoins des chercheurs qui oeuvrent à améliorer les procédés de fabrication et développer de nouveaux marchés pour les entreprises québécoises du secteur de la transformation des produits forestiers.

« En rénovant le bâtiment du SEREX, nous stimulons la croissance de l’innovation ici, au cœur de la Vallée de la Matapédia, pour aider l’économie canadienne à demeurer concurrentielle à l’échelle mondiale. Les investissements contribuent aussi à offrir aux étudiantes et aux étudiants les compétences pour contribuer aux plus grandes avancées dans le développement de procédés et de produits innovants dans l’industrie forestière », a mentionné le secrétaire parlementaire du ministre de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique, monsieur Rémi Massé. 

 « Ces nouvelles installations nous donnent l’élan nécessaire pour élargir nos champs de compétences et mettre à profit notre expertise, notamment en écoconstruction », ajoute Geneviève Morin, présidente du conseil d’administration du SEREX et directrice du Centre matapédien d’études collégiales.

« Disposer d’infrastructures de pointe s’avère un incontournable pour assurer une recherche de qualité. Cela devient également un élément essentiel et particulièrement attractif pour la rétention et le recrutement de chercheurs, notamment en vue de préparer la relève. Le gouvernement du Québec est donc fier de contribuer à la mise à niveau des infrastructures du SEREX. On confirme ainsi l’importance d’offrir à nos chercheurs des installations performantes et un environnement de travail sain », a ajouté le ministre de l’Économie et de l’Innovation, monsieur Pierre Fitzgibbon.  

Le SEREX remercie également Desjardins et la MRC de la Matapédia pour leur important soutien dans la réalisation de ces travaux d’envergure. 

Rappelons que le SEREX a aussi obtenu, plus tôt en juin, un fonds de 500 000 $ de la part du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG). Ce fonds vise à positionner le Cégep de Rimouski comme leader provincial en recherche appliquée en construction bas carbone. 

En complément d’information

Fonds d'investissement stratégique pour les établissements postsecondaires (FIS) 

Le Plan québécois des infrastructures 2018-2028 (PQI) 

Au sujet du SEREX

Le Service de recherche et d'expertise en transformation des produits forestiers (SEREX) est un centre collégial de transfert de technologie (CCTT) associé au Cégep de Rimouski. Sa mission consiste à développer des solutions et des pratiques innovantes pour les entreprises oeuvrant dans le domaine de la transformation des produits forestiers à valeur ajoutée. Le SEREX compte sur les services de professionnels compétents et dynamiques. Il offre l’expertise de technologues, d’ingénieurs et de docteurs dans les domaines des sciences du bois et de la chimie. Le centre possède également des équipements de laboratoire et de production à l'échelle pilote à la fine pointe de la technologie.

Au sujet du Cégep de Rimouski 

Établissement d’enseignement supérieur solidement implanté dans son milieu, le Cégep de Rimouski se distingue par son dynamisme et par l’excellence de la formation qui y est offerte. Le Cégep de Rimouski est considéré comme un acteur important du développement régional. Il offre à 2 500 étudiantes et étudiants 27 programmes d’études préuniversitaires et techniquesdans des domaines variés et donne des services de formation continue à plus de 5 000 personnes. Par leur travail, plus de 500 personnes collaborent à sa réussite, et ce, depuis plus de 50 ans.