Le théâtre peut-il changer le monde?

Le mardi 5 mars, à 15 h 10, au B-324, l’option Théâtre du programme Arts, lettres et communication du Cégep de Rimouski aura le plaisir de recevoir la comédienne, dramaturge, metteuse en scène et scénariste Sarah Berthiaume. Cette rencontre conviviale, ouverte à tous et gratuite, sera l’occasion de discuter de la question suivante : le théâtre peut-il changer le monde? 

À travers ses oeuvres, on peut dire que Sarah Berthiaume propose un théâtre engagé, à la fois fantaisiste et bien ancré dans le réel. Dans sa pièce Villes mortes, par exemple, elle nous parle de Gagnonville, une ville minière désaffectée en 1984, du Tim Hortons de Kandahar, pendant les opérations de l’OTAN en Afghanistan, et d’une invasion de zombies dans le quartier DIX30 de Brossard. Avec humour, elle jette un regard mordant sur des réalités sociales troublantes, tout en s’intéressant aux accidents de parcours plus intimes de la vie de ses personnages. En raison de son intérêt tout à la fois pour les enjeux sociaux et pour les questionnements plus personnels, il nous semblait pertinent d’interroger Sarah Berthiaume sur l’impact que peut avoir, selon elle, le théâtre.

La dramaturge proposera donc ses réflexions à ce sujet, qui seront suivies d’un échange avec les gens présents. Ceux-ci pourront lui poser des questions, notamment sur son parcours, son oeuvre et plus particulièrement sur sa pièce Antioche, qui sera jouée du 10 au 13 avril prochain par la troupe Les Mabouldingues de l'option Théâtre du cégep. Dans cette pièce, Sarah Berthiaume s'intéresse entre autres à la colère des filles, au réalisme magique, à la tragédie grecque, au terrorisme, aux relations mère-fille, aux jujubes et même à Grease! Les sujets de discussion ne manqueront donc pas!

Au sujet du Cégep de Rimouski 

Établissement d’enseignement supérieur solidement implanté dans son milieu, le Cégep de Rimouski se distingue par son dynamisme et par l’excellence de la formation qui y est offerte. Le Cégep de Rimouski est considéré comme un acteur important du développement régional. Il offre à 2500 étudiantes et étudiants 27 programmes d’études préuniversitaires et techniques dans des domaines variés et donne des services de formation continue à plus de 5000 personnes. Par leur travail, plus de 500 personnes collaborent à sa réussite, et ce, depuis plus de 50 ans.

Fichiers: